écho de Montrouge

pour tout voir, tout savoir et tout partager sur montrouge

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Candidats Rencontre avec un candidat Pirate : Baptiste Marcel

Rencontre avec un candidat Pirate : Baptiste Marcel

Envoyer Imprimer PDF

Baptiste Marcel, secrétaire national du Parti Pirate est candidat aux élections législatives à Montrouge, Malakoff et Bagneux. Il se présente autour de 5 questions :


1 Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Baptiste Marcel, j’ai 40 ans. Je suis ingénieur informatique dans une société à Malakoff.
Je suis aussi secrétaire au sein du Parti Pirate où j’ai en plus des rôles de coordinateur et d’animateur. Dans le cadre des élections législatives, je participe à l’organisation des campagnes et au coaching de nos 101 candidats.

 


2 Qu’est-ce que le parti Pirate ?
Le Parti Pirate est un mouvement mondial. Il a été fondé en France en 2006 mais a commencé à se structurer réellement en 2009 en se constituant sous forme d’association de loi 1901. En 2011 c’est devenu réellement un parti politique.
Les élections législatives sont la première élection où les pirates sont présents de façon nationale.
Le Parti Pirate à l’origine se bat pour que les nouveautés apportées par la numérisation de la société ne restreigne pas les libertés. Avant, il était acquis que les correspondances par exemple étaient confidentielles. Avec l’arrivée du mail, les autorités ont tendance à vouloir « écouter » de façon systématique les conversations ce qui pose de vrais problèmes.
Plus globalement le parti lutte pour plus de droits de l’Homme et plus de démocratie.


3 Pourquoi vous présentez vous dans la 11ème circonscription ?

J’avais le choix entre la ville où j’habite, Asnière et la ville où je travaille Malakoff. Les deux villes ont des histoires différentes et tout aussi intéressantes. J’ai eu le sentiment que je pouvais apporter à votre circonscription une vraie alternative pour ceux qui s’opposent à la politique du moment. Nous avons développé une réflexion qui dépasse le monde numérique. Nous avons aussi  de vrais propositions anti-crise et  des propositions  écologique.


4 Quel est votre programme ?

Il y a 5 points clefs que nous défendons tous au niveau national :


Légalisation du partage
Toutes les études montrent que le partage sur internet, hors cadre commercial, profite à la musique et au cinéma, qui voient leurs marges augmenter, qu’il n’y a pas de “pertes” à compenser. Il profite à la créativité, à la diffusion de la culture et au public.
A travers ce thème il y a HADOPI, les licences collectives, le financement de la création artistique, et par extension l’élargissement du domaine public et les possibilités d’assouplissement du droit d’auteur.
Nous souhaitons mettre en place un financement en amont des œuvres culturelles et artistiques, au lieu d’essayer d’empêcher le public d’y accéder.


Lutte contre le fichage abusif

Le gouvernement a entrepris une démarche systématique de fichage national des citoyens, dès l’âge de 3 ans (Base-Élèves) tout au long de la vie (fichier d’identité biométriques ). Ce fichage est abusif et dangereux, il prépare la société de surveillance de demain.
A travers ce thème nous parlons de la traçabilité des citoyens, du fichage des enfants, de la protection des données privées, de big-brother, et aussi de la prolifération de la vidéo-surveillance et de la protection de la vie privée en général.


Indépendance de la justice
Faire cesser la justice aux ordres et les affaires étouffées. Créer un Conseil supérieur de la justice indépendant. Y rattacher le parquet et les autorités administratives défendant les droits des citoyens. Étendre la protection des sources. Créer une action en justice collective.
Les histoires d’indépendance de la justice touchent de nombreux aspects liés à nos valeurs, et des scandales actuellement bloquées  sont la preuve que l’indépendance de la justice n’est plus assuré..


Transparence de la vie politique
Prévenir les conflits d’intérêt. Publier les frais des élus et autres représentants de la nation. Interdire le cumul de mandats à plein temps et le financement occulte des partis. Interdire les machines de vote électronique. Éviter les lois d’exception votés en urgence.
A travers ce thème nous pouvons parler entre autres des conflits d’intérêt, du rôle des lobbies, du cumul des mandats, du montant des notes de frais, des HLM octroyés à de riches élus, du clientélisme qui profite au maintien de monopoles privés. Nous parlons aussi du scnadale du vote par internet et des machines de vote électronique qui empêche tout contrôle citoyen du dépuoillement, qui est confié à des systèmes opaques contrôlés par des groupes privés.


Ouverture des données publiques
Utiliser des formats et standards ouverts, et publier sous licences libres les données publiques ou d’utilité publique. Afficher le détail des marges de chacun des acteurs dans le prix final. Rendre aux citoyens la transparence, et le contrôle sur leur vie civile.
Quelle place pour les créateurs d’emploi (nouvelles entreprises et services innovants) là où aujourd’hui seuls de grands groupes peuvent tirer leur épingle du jeu ? A travers ce thème il y a aussi la transparence des collectivités locales, les formats ouverts, la possibilité de suivi/contrôle des citoyens sur leur environnement civil. L’open data n’est pas une problématique abstraite, mais concerne la vie de tous les jours. La publication des données publiques ou d’utilité publique dans des formats et licences qui permettent leur exploitation est un terreau propice à l’entrepreneuriat et donc créateur d’emploi.

5 Quel est votre objectif ?

Je ne suis pas un professionnel de la politique et je ne viens pas pour me faire élire. Nous souhaitons communiquer sur nos idées, et qu’elles décollent dans cette circonscription. Les dirigeants actuels, n’ont pas pris mesure des enjeux et continuent à faire des réformes et des lois inadaptées. Notre parti est démocratiques, les dirigeants sont élus au suffrage universel direct par les adhérents et révocables à tout moment par les adhérents. Notre avons des outils de consultation () et notre programme est décidé en démocratie directe. Nous ne trahirons pas nos idées en échange d’accord de points ou de sièges. Je suis là pour montrer qu’une politique différente est possible. Mon objectif est d’une part de faire passer ces idées chez les électeurs, et d’autre part de faire quelques points pour attirer l’attention des autres partis pour faire passer nos idées aussi chez eux.


Vos contacts
Pour nous retrouver, rendez-vous sur  candidatscitoyens.org/marcel2012
Vous pouvez aussi me contacter par mail : harpalos (at) partipirate.org

Mise à jour le Lundi, 28 Mai 2012 16:12  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les évènements à venir

Aucun évènement prévu pour le moment.
Voir calendrier

Les derniers commentaires


Nos publicités

Echo(s) Sociaux

Echo(s) RSS