écho de Montrouge

pour tout voir, tout savoir et tout partager sur montrouge

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Culture Carnage de Polanski, un film à l'affiche du Ciné Montrouge

Carnage de Polanski, un film à l'affiche du Ciné Montrouge

Envoyer Imprimer PDF

 

Pour commencer, une très belle année à tous les cinéphiles du Ciné Montrouge, avec de très beaux films en perspective, qui je l'espère nous feront réfléchir, nous divertir, nous émouvoir et nous faire rêver !
Cette semaine, trois films à l'affiche.
Les Lyonnais, le nouveau polar de Olivier Marchal. Gros pois et petits points, un film pour les petits de Uzi et Lotta Geffenbald. Et enfin Carnage de Roman Polanski.
Carnage, c'est une histoire toute simple.
Deux enfants se battent dans un parc. L'un blesse l'autre. Les parents du second invitent ceux du premier chez eux afin d'en parler et de régler le problème.
Au début, l'échange est courtois. On se met d'accord sur une déposition, en pesant chaque terme. On fait notre mea culpa, on promet de réparer, moralement, financièrement. Et le spectateur de s'étonner : sérieusement qui ne serait pas le premier à défendre son propore gosse surtout pour une dispute finalement très enfantine et dont le cadre se limite plus ou moins à celui d'une cour de récréation ?
Et finalement les deux couples n'ont plus grand chose à se dire. Il devient de plus en plus difficile de meubler. L'un reçoit un coup de fil. On reste donc quelques minutes de plus ensemble. Elle met ses gants tout doucement, il remet en place quelques revues... Et puis peut-être une phrase qui va amener une nouvelle conversation. Conversation qui se prolonge. On reste prendre un café et du clafoutis "le meilleur qu'on n'a jamais mangé". Et la conversation dérive petit à petit.
Lui, businessman, avocat, son téléphone mobile qui vibre toutes les minutes. Elle passionnée d'art, qui tient à ses beaux livres comme à la prunelle de ses yeux. Lui joue le parfait papa, mais ne supporte pas le hamster de sa fille. Elle est juste un peu trop énervée à cause de son mari.
Ce n'est rien, pas grand chose. Mais les phrases deviennent acerbes. On décide de partir. Et puis finalement non. Le politiquement correct devient difficilement supportable.
Les appartés sont nombreux. Et c'est drôle. Cet espèce de politiquement correct versus "ce qu'on pense vraiment". Ces discussions entre couples dans la cuisine ou la salle de bains sont juste hilarantes.
Alors on se rappelle ce film de Philippe Muyl, Cuisine et dépendance, où on exprimait en cuisine ce qu'on ne disait pas au salon devant les invités.
Et puis la discussion reprend. Elle s'envenime. Pourtant il n'a pas fallu grand chose. Puis d'une dispute couple contre couple, la dispute prend une dimension presque individuelle, puisque même au sein d'un même ménage, les langues se délient.
Jusqu'à ce que cet après-midi devienne le "pire de leur vie".
Le film est issu d'une pièce de théâtre de Yasmina Reza. Le huis clos le fait effectivement ressentir (n'oublions pas que ce film a été pensé alors que Polanski était assigné à résidence en Suisse ; il en ressort un étrange sentiment d'enfermement et même parfois d'étouffement), mais la justesse des dialogues rend le contenu universel. Christophe Waltz, découvert dans Inglorious Basterds de Tarantino, garde intacte sa capacité à rendre le moindre mot parfaitement cynique. Les autres comédiens (Winslet, Foster et Reilly) parviennent à - chose rare - construire leur personnage et c'est particulièrement admirable. Par leurs émotions, ils parviennent à faire évoluer les caractères de chacun d'eux avec une véritable et remarquable cohérence. La mise en scène y est aussi pour beaucoup, sans compter la force et la fluidité des dialogues.
Ce film me rappelle aussi Funny games de Haneke. A cause de la montée en crescendo de l'acidité des mots et presque de leur violence. Finalement, le film aurait pu s'arrêter au bout de cinq minutes. Bien au contraire, c'est un petit rien, pas grand chose qui va provoquer un carnage comme l'indique le nom du film.
Horaires
Carnage
Samedi 7/01 à 17h
Dimanche 8/1 à 20h45
Lundi 9/01 à 20h45
Mardi 10/01 à 17h
Les Lyonnais
Mercredi 04/01 à 20h45
Samedi 07/01 à 20h45
Dimanche 08/01 à 15h
Lundi 09/01 à 18h
Mardi 10/01 à 15h
Gros pois et petit point
Mercredi 04/01 à 15h et 17h
Samedi 07/01 à 15h
Dimanche 08/01 à 17h

 

Mise à jour le Jeudi, 05 Janvier 2012 17:53  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les évènements à venir

Aucun évènement prévu pour le moment.
Voir calendrier

Les derniers commentaires


Nos publicités

Echo(s) Sociaux

Echo(s) RSS