écho de Montrouge

pour tout voir, tout savoir et tout partager sur montrouge

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Politique Jean-Loup Metton répond à nos questions entre les deux tours

Jean-Loup Metton répond à nos questions entre les deux tours

Envoyer Imprimer PDF

Dans le cadre des élections législatives, nous interrogeons aujourd'hui Jean-Loup Metton, le maire de Montrouge :

Bonjour, Monsieur le maire ! Félicitation pour votre résultat sur Montrouge et merci de prendre quelques instants pour répondre à nos questions :

 

Le premier tour place en tête le Parti Socialiste sur la circonscription, qu’en pensez-vous ?

 


 

Il me semble assez aléatoire de confier à un seul parti le pouvoir au sein d’une démocratie. Je rappelle que le Parti Socialiste est majoritaire au Sénat, dirige 20 régions sur 21, dirige un grand nombre de département ainsi que la plus part des grandes villes.

 

Aujourd’hui voter socialiste, c’est leur donner la majorité à l’assemblée nationale.

 

La sagesse populaire nous rappelle pourtant souvent qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

 

Qu’est ce que vous avez envie de dire aux électeurs indécis ?

 

Cette élection est souvent résumée à un choix d’étiquettes. Pourtant, il faut aller au-delà et regarder la personne et les idées qu’elle défend.

 

Je crois qu’il faut lire les différents documents et comparer les idées proposées. Il s’agit d’élire une personne qui ensuite aura la charge de proposer, de voter des lois.

 

Il est important de dépasser les étiquettes et les idéologies. Souvent l’idéologie tue la réflexion et la prise d’initiative.

 

Les idées que j’ai voulues mettre en avant dans nos supports de campagne sont pragmatiques, simples et non partisanes.

 

Pourquoi les électeurs devraient vous choisir ?

 

Et bien parce que les idées que je propose sont équilibrées, vont dans le bon sens. Je les ai mises en œuvre dans ma ville avec le résultat qu’on connaît.

 

Une question un peu délicate : quand on regarde le résultat du premier tour, on peut facilement conclure que c’est perdu. Qu’en pensez-vous ?

 

Le challenge est difficile c’est certain. Il est lié au découpage électoral décidé en 1986 qui associe Montrouge à Bagneux et à Malakoff.

 

Monsieur Ginoux avant moi en a fait les frais pour autant rien n’est pas impossible et on fera le maximum pour gagner la circonscription.

 

Pour finir, un message à faire passer ?

 

Oui ! Lisez les différents documents proposés par les candidats et choisissez les idées qui vous semblent les meilleures pour la France.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les évènements à venir

Aucun évènement prévu pour le moment.
Voir calendrier

Les derniers commentaires


Nos publicités

Echo(s) Sociaux

Echo(s) RSS