Argelès-Gazost : L’EHPAD de jour, une solution innovante contre l’isolement des seniors autonomes

L’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes qui ouvrait ses portes cette semaine mériterait vraiment d’être mieux connu, tant il offre une alternative pour les seniors autonomes mais présentant des troubles cognitifs, à moindre coût.

Qui sait ce que signifie l’acronyme EHPAD ? – Etablissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes… Qui sait que sur Argelès il y a un EHPAD – Les balcons du Hautacam –, et que cet établissement (l’un des trente-huit du département) est réparti sur trois sites : Canarie, Ayzac-Ost et Vieuzac ?

Continuer à mener une vie sociale

C’est au pied de ladite tour de Vieuzac, et non pas « vieux » zac (sic), qu’une structure d’accueil de jour a été mise en place, afin de permettre aux personnes âgées autonomes, mais atteintes de troubles cognitifs, ou souffrant d’isolement, d’être reçues dans une convivialité hors du commun.
L’accueil se fait à partir de 10 heures, 14 heures, ou en demi-pension avant le retour du soir, à leur domicile.
D’une capacité de dix-huit places, cela permet à celles et ceux qui le désirent, de continuer à mener une vie sociale, de rencontrer la directrice Sylvie Bénicourt, le médecin coordinateur Jean Sarrat, Gaëlle Bonnin (psychologue), ou encore Julien (diététicien).

Maîtrise des coûts

Afin de mieux faire connaître les nombreuses possibilités de cette structure d’accueil diurne, une opération « portes ouvertes » s’est tenue mardi : l’occasion de découvrir les locaux (16, rue du Docteur-Bergugnat) et les jardins, avec leur jolie vue sur les Pyrénées. L’occasion aussi pour les plus âgé(e) s de rencontrer l’ensemble du personnel de la maison.
Et l’argent, dans tout cela ? Certes, la vieillesse et la santé ont un coût, mais elles n’ont pas de prix : les participations de l’APA et du département réduisent celles des familles ou du patient… « Six euros de l’heure auxquels il convient d’ajouter le GIR, explique Cyril Boitheauville, ou bien 22,50 euros pour la journée… » – ce qui est loin d’être excessif, on en conviendra.
Et qu’en est-il du retour ? « Nous avons un partenariat avec les Ambulances du Lavedan, continue le gestionnaire. Des véhicules sanitaires les reconduisent sur une base tarifaire de 0,45 euros du kilomètre… »
Et Michèle, octogénaire, de conclure : « L’EHPAD de Vieuzac, c’est bien, très bien ! Moi, je ne pourrais plus m’en passer ! »

Renseignements auprès du médecin traitant, ou sur le site internet viatrajectoire.fr

Lien source : Argelès-Gazost : L’EHPAD de jour, une solution innovante contre l'isolement des seniors autonomes