Assassinat de Maubourguet : l’auteur présumé toujours en garde à vue

Bastien Biagianti, suspecté d’avoir abattu le nouveau compagnon de son ex-conjointe, Pierre Ducatillon, dans la soirée du mercredi 26 octobre à Maubourguet, est toujours entendu par les enquêteurs sous le régime de la garde à vue.

Les auditions du suspect se poursuivent. Ce vendredi 28 octobre, l’auteur présumé de l’assassinat de Pierre Ducatillon, tué d’une balle dans la tête à son domicile de Maubourguet dans la soirée du 26 octobre, est toujours entendu sous le régime de la garde à vue par les enquêteurs de la Section de recherches de Toulouse, cosaisie de l’enquête avec la Brigade des recherches (BR) de Tarbes.

A lire aussi :
“Il a frappé à la porte, et lui a tiré une balle dans la tête” : un homme froidement abattu à Maubourguet dans les Hautes-Pyrénées

Interpellé jeudi par les forces spéciales de la gendarmerie à Bassillon-Vauzé (64), Bastien Biagianti, élu de la commune âgé de 39 ans, s’était retranché peu de temps après le crime dans son corps de ferme situé route du lac, et refusait de se rendre. De longues heures de négociations ont été nécessaires avant que l’assassin présumé ne soit interpellé “sans incidents”, selon le parquet de Tarbes, bien qu’il ait tiré à plusieurs reprises tandis que son domicile était encerclé.

A lire aussi :
Hautes-Pyrénées : ce que l’on sait de l’assassinat de Maubourguet

Pour l’heure, on ne sait si l’homme a avoué le crime dont il est soupçonné. La victime, Pierre Ducatillon, âgé de trente ans et originaire du Nord , avait récemment emménagé à Maubourguet et tissé une relation amoureuse avec l’ex-conjointe de Bastien Biagianti. 

Dans un communiqué de presse, le procureur par intérim de Tarbes a  indiqué qu’ ” il ressortirait des premiers éléments que l’auteur des faits aurait agi de manière imprévisible, sans avoir laissé paraître aucun signe avant-coureur.”

Lien source : Assassinat de Maubourguet : l'auteur présumé toujours en garde à vue