Avec la hausse du coût de l’énergie, le prix de la crémation pourrait exploser d’ici deux ans

La hausse de l’énergie fait craindre une explosion des prix de la crémation d’ici deux ans. La crémation pourrait augmenter de 35%. 

La hausse du prix de l’énergie est évidemment une mauvaise nouvelle pour les crématoriums. Les gérants des crématoriums craignent une explosion imminente des prix de la crémation.

Selon une étude nationale réalisée par Meilleures Pompes Funèbres (MPF), la crémation pourrait augmenter de + 35% dans les deux prochaines années. Le calcul du surcoût du gaz générerait une hausse de 236 € du prix des crémations d’ici 2023-2024. Actuellement, le prix moyen des crémations en France se monte à 675 €. Il passerait à 911 € en 2023/2024. 

Une facture annuelle de gaz de 45 000 €

“Cette étude sur l’évolution du prix de la crémation ne tient pas compte des contrats en cours des différents crématoriums avec leur fournisseur de gaz”, indique Jérôme Bourda, gestionnaire du crématorium d’Azereix. Il explique avoir signé un contrat, avec un prix du gaz fixe. “Pour l’instant, pour ce qui est du gaz, on est encore protégé trois ans par le contrat. Il ne devrait pas y avoir de raison que le tarif augmente. Pour l’électricité, on a moins de visibilité”.

Jérôme Bourda indique ensuite que, pour son établissement, la facture du gaz s’élève à 45 000 € par an et celle de l’électricité à 12 000 €. Il ajoute que, pour l’heure, il n’a pas augmenté les tarifs de la crémation. “C’est sûr qu’à terme, si on a des hausses de tarifs de l’énergie, on devra les répercuter, mais ce sera toujours avec un petit temps de retard car on ne peut pas les augmenter comme ça du jour au lendemain. On passe devant les communes ou intercommunalités. Moi, je suis en gestion déléguée. Tout cela doit ensuite être validé par la préfecture”.

Jérôme Bourda souligne que l’augmentation de la crémation “pourrait changer la façon d’appréhender les obsèques. Si on doit rajouter 200 € à une crémation, il se pourrait que les familles se tournent un peu plus vers l’inhumation où l’impact énergétique n’est pas le même… Maintenant, il faudra aussi tenir compte des aides mises en places par l’État et il est encore trop tôt pour se projeter. Bref, il est nécessaire d’attendre pour savoir quelles seront les conséquences de ces hausses sur le prix de la crémation, tout en étant vigilant”. 

Lien source : Avec la hausse du coût de l'énergie, le prix de la crémation pourrait exploser d'ici deux ans