Bonneuil-Matours : encore un an de travaux au pont suspendu, qui doit ouvrir fin 2023

Bonneuil-Matours : encore un an de travaux au pont suspendu, qui doit ouvrir fin 2023

Une réunion publique a eu lieu, lundi 26 septembre 2022, concernant les travaux du pont suspendu de Bonneuil-Matours, qui dureront encore un an, jusqu’à fin 2023.

Lundi 26 septembre 2022, près de 300 personnes ont assisté à la réunion publique concernant les travaux supplémentaires du pont suspendu à Bonneuil-Matours.

En présence, notamment, du président du conseil départemental, Alain Pichon, de Gilbert Beaujaneau, vice-président en charge des routes, de l’entreprise Baudin-Châteauneuf, du sous-préfet, Christophe Pecate, et du maître d’oeuvre, Christophe Accart, qui a présenté l’historique des travaux et ceux à venir.

Tassement de la pile droite

Le pont suspendu est fermé à la circulation depuis le 4 janvier 2021. Jusqu’à septembre 2021, la suspension existante et l’ancien tablier ont été déposés. Aujourd’hui, la charpente du tablier neuf sur la travée entre les pylônes et sur la travée rive gauche est en place, soutenue par une suspension provisoire. La travée de la rive droite a aussi été évacuée et l’ouvrage a été totalement désamianté.

“Fin d’été 2021, lors de mesures de contrôle, un tassement anormal au niveau de la pile droite, reposant sur une couche de sable graveleux de 3 mètres d’épaisseur entre sa semelle et le substratum calcaire, a été détecté : mouvement de rotation de 6 cm et tassement de l’ensemble de la pile, 1,8 cm en aval et 4,2 cm en amont, invisible à l’oeil nu”, a-t-il été indiqué.

L’unique solution acceptée par la Drac

Plusieurs solutions ont été appréhendées pour conforter cette pile mais une seule s’est avérée la bonne, solution travaillée et acceptée par la Drac (Direction régionale des affaires culturelles), le pont est classé depuis 2011 :

“Cela modifiera l’aspect architectural du pont mais préservera son caractère patrimonial. D’un coût supplémentaire de 3,5 millions, ce qui porte le coût total de restauration à 12,5 millions d’euros, cette solution consiste à conforter les fondations grâce à la mise en place de tubes métalliques d’environ 4,50 mètres de diamètre positionnés en aval et en amont du pilier fragilisé, avec un chevêtre béton armé.”

Les ouvriers de Baudin-Châteauneuf devraient revenir travailler fin novembre prochain pour des travaux préparatoires au renforcement de la pile rive droite durant le premier trimestre 2023.

Courant juin, fin de montage des tronçons du tablier, puis pose de la suspension neuve de mi-juin à début août pour un transfert de charge fin août jusqu’à la dépose des portiques bleus en octobre et, théoriquement, achèvement des travaux en novembre et réouverture du pont à la circulation fin novembre 2023.

“Seuls et abandonnés”

A l’occasion des questions du public, les Bonnimatois, “ayant le sentiment d’être seuls et abandonnés“, se sont notamment inquiétés de la fermeture de la passerelle piétonne. C’est en effet le seul passage entre le bourg et le port durant certaines phases de travaux, comme l’installation des estacades et la venue de la grue pour l’installation des piliers de 20 mètres de long et de 4,50 mètres de diamètre.

Le maire, Franck Bonnard, a alors précisé : “Il existe une navette municipale gratuite pour aller au marché le samedi matin, et un deuxième minibus a été acheté pour les transports scolaires, transport qui sera proposé à l’occasion de la fermeture de la passerelle piétonne lors de la pause méridienne pour les enfants de l’autre coté du pont ne déjeunant pas à la cantine. Il suffit simplement de demander à la mairie.”

Enfin, le conseil départemental, par la voix de Gilbert Beaujaneau, a reconnu que “peut-être on a oublié les habitants dans les indemnisations”.

Lien source : Bonneuil-Matours : encore un an de travaux au pont suspendu, qui doit ouvrir fin 2023