CHU de Poitiers : effectifs, attractivité, qualité des soins… les syndicats en colère

CHU de Poitiers : effectifs, attractivité, qualité des soins… les syndicats en colère

Jeudi 22 septembre 2022, lors de la pause-déjeuner, les syndicats CNI et CGT se sont rassemblés devant l’entrée principale de la tour Jean-Bernard de la CHU de Poitiers, pour dénoncer “la situation catastrophique” de l’établissement.

“Aujourd’hui, il y a un gros problème au CHU de Poitiers, ont dénoncé ensemble les syndicats CNI (Coordination nationale interprofessionnelle de santé) et CGT, jeudi 22 septembre sur le parvis de l’hôpital, lors d’un mouvement de grève.

Une trentaine de personnes des deux mouvements se sont réunis pour “avertir la population” de la “situation catastrophique” du CHU de Poitiers : 271 lits d’hospitalisation fermés, fermetures multiples (Montmorillon, Loudun, urgences pédiatriques sur Poitiers…), manque de personnel, Samu en sous-effectif, absence de médecin de travail pour les salariés (quatre ont démissionné depuis l’été et n’ont pas été remplacés)… La liste est longue.

“C’est difficile, nous ne savons pas si la situation va s’améliorer à l’hôpital”

Présent sur place, la CNI dénonce un “gros problème” au sein de l’établissement qui emploie 7.500 agents à Poitiers.  “C’est difficile, nous ne savons pas si la situation va s’améliorer à l’hôpital. Il y a des anomalies en interne. Conséquence, nous avons l’impression de perdre le sens de notre travail”, ont réagi Lise Beau et Florent Liévaux pour le syndicat interprofessionnel.

Quant à la branche CGT Santé et action sociale du CHU de Poitiers, les craintes subsistent. “Notre santé est en danger. Les rythmes de travail augmentent, comme les heures supplémentaires. Nous sommes à bout”, a expliqué la sécrétaire générale, Karine Rousseau-Cingal, lors d’une prise de parole.

A LIRE AUSSI. Ségur de la santé au CHU de Poitiers : des créations de postes et un pool de remplaçants

Lien source : CHU de Poitiers : effectifs, attractivité, qualité des soins... les syndicats en colère