Circuit du Val de Vienne : Carlos Tavares, patron du groupe Peugeot, et pilote de course

Circuit du Val de Vienne : Carlos Tavares, patron du groupe Peugeot, et pilote de course

Le week-end du vendredi 9 au dimanche 11 septembre 2022, le circuit Val de Vienne du Vigeant accueille une étape de la course de voiture Historic tour 2022. Carlos Tavares, président du groupe automobile Stellantis, fait partie des pilotes. Entretien.

Au rugissement des moteurs et des acclamations du public, plus de 290 pilotes rivalisent de vitesse pendant trois jours sur le circuit Val de Vienne, au Vigeant.

Grand amateur de sport automobile et habitué de la piste poitevine, Carlos Tavares, 64 ans, se présente dans la catégorie Trophée F3 classic. Interview avec le chef d’entreprise des groupes PSA Peugeot-Citroën et Fiat-Chrysler Automobiles.

Après l’édition de 2021, pourquoi revenez-vous sur le circuit du Val de Vienne ?

« Je suis un habitué du circuit. Cette piste me plaît beaucoup car elle est très technique. Nécessitant beaucoup de concentration et de précision. J’ai l’habitude de dire qu’il faut conduire lentement sur cette piste pour aller vite. Chaque fois que ce sera possible, je reviendrai dans la Vienne. Je suis déjà venu plusieurs fois ici en supertourisme ou en berline. Je connais bien la région et je l’apprécie énormément. »

Comment appréhendez-vous la course ?

« Je suis très concentré mais j’ai derrière moi des gens qui sont d’habitude plus rapides que moi. Vendredi, j’ai réussi un très bon tour en 1’43”3 (le record en Formule 3 est de 1’40”711). Un gros progrès par rapport à mes participations précédentes. »

Malgré vos activités professionnelles, vous arrivez à participer au championnat ?

« Sans problème, on ne peut pas tenter d’être performant dans notre vie professionnelle si on n’a pas un équilibre qui concilie famille, loisirs (sport automobile) et carrière. Je pratique ce sport depuis 41 ans (commencé en 1981), et c’est pour moi devenu presque une drogue. »

Je connais bien la région et je l’apprécie énormément

Carlos Tavares, président du groupe Stellantis (fusion des groupes PSA Peugeot-Citroën et Fiat Chrysler Automobiles) et pilote lors du Historic tour 2022 au circuit Val de Vienne

Pouvez-vous présenter votre Ralt RT3 Alfa Romeo de 1983 ?

« On a à peu près 160 chevaux pour 450 kg. Elle a la réputation d’être très raide, donc c’est une voiture qui se prête bien à des circuits plats et rapides. Il est possible de faire des vitesses de pointe allant jusqu’à 220 km/h. A l’époque, Stellantis n’était pas présente en F3 à l’exception d’Alfa Romeo, une des marques du groupe. »

Est-ce que le fait d’être pilote vous aide en tant que chef d’entreprise ?

« Je crois que oui. D’abord, cela vous apprend à maîtriser votre stress et à garder votre sang-froid. Il y a également la dimension progrès, en repoussant toujours ses limites. C’est une bonne école pour le travail collectif, comme dans l’industrie automobile. » 

Lien source : Circuit du Val de Vienne : Carlos Tavares, patron du groupe Peugeot, et pilote de course