Coupe de France (3e tour) : Châtellerault sort Beaumont à l’usure

Beaumont (R2) – Châtellerault (N3) : 1-3 Pour leur entrée en lice dans la compétition, les pensionnaires de National 3 ont su faire la différence en seconde période et ainsi éviter le piège ce dimanche.

Entrée en matière réussie pour le SO Châtellerault en Coupe de France. Opposé à un adversaire inférieur de deux échelons, le pensionnaire de National 3 a peiné, mais s’est imposé sur la pelouse de Beaumont (R2) dans le cadre du troisième tour (1-3).

Dans un stade Michel Bremaud garni pour l’occasion, ce sont les hôtes qui lançaient les premières banderilles, à l’image de la reprise de Pacreau, sauvée sur la ligne par les visiteurs (4e). Ceux-ci ne tardaient pas à répliquer avec le face-à-face manqué par Vergerolle (5e).

Assez rapidement, le SO Châtellerault mettait le pied sur le ballon, mais se montrait relativement peu dangereux face à la rigueur et la hargne de leurs adversaires. Paradoxalement, c’est sur contre-attaque que Ramdane manquait le coche aux six mètres, pour la plus belle occasion des hommes d’Abdes Tahir (24e). À l’inverse, les protégés de Teddy Delineau s’enhardissaient, à l’image du face-à-face manqué par Melin (41e), et d’une situation plus que controversée, qui aurait pu valoir un penalty pour Beaumont (44e).

Beaumont frustré, le SOC s’en sort en fin de match

Dès le début de la seconde mi-temps, le SOC revenait avec bien plus d’intensité, le capitaine Vergerolle effleurait le poteau sur une frappe en pivot (46e) et ouvrait le score dans la foulée, d’une superbe tête décroisée (0-1, 47e). Abattu les Beaumontois ? Sûrement pas. Sur une perte de balle adverse, Bremaud se voyait lancé en profondeur plein axe et faisait chavirer le stade (1-1, 50e).

Cette égalisation mettait un petit coup sur la tête des visiteurs, qui mettaient du temps pour s’en remettre. S’en suivait une succession de frappes timides, puis Lamgahez profitait d’un cafouillage sur corner pour redonner l’avantage aux siens (1-2, 69e). À leur tour, les hôtes prenaient un coup sur la tête et montraient leur frustration, à l’image d’un début d’échauffourée à l’entrée du dernier quart d’heure, entraînant quatre avertissements.

Bien que vaillants, les Beaumontois n’avaient ensuite plus les jambes pour rivaliser, tandis que les onzièmes de National 3 géraient leur avance et tuaient même tout suspense, grâce à la volée intérieure du pied de leur capitaine, en toute fin de match (1-3, 90e+3).

La fiche

Mi-temps : 0-0.
Arbitre : M.Floze.
Spectateurs : 500.
Avertissements : à Beaumont, Bremaud (78e) ; à Châtellerault, Lamgahez et Zitouni (78e), Ukajo (90e+2).
Buts : pour Beaumont, Bremaud (50e) ; pour Châtellerault, Vergerolle (47e et 90e+3) et Lamgahez (69e).
Beaumont :
Duchene – Etouaria (Minguenaud, 65e) Morice, De Sousa Silva, Thibaut, Billerot (Brissaud, 55e) , Pacreau, Chassin, Lavergne, Bremaud, Melin (Valier Brasier 80e).
Châtellerault :
Demazeau – Ukajo, Brault (El Haimour, 63e) Lamgahez (Sagim, 81e) Mulumba, Nguyen, Vergerolle, Zitouni (Toure, 80e) Joly, Chaffard, Ramdane.

A chaud

Teddy Delineau (entraîneur de Beaumont) : « On avait tout à gagner sur ce match-là et je suis hyper content de ce qu’on a montré. Il ne faut oublier que c’était une N3 en face, mais moi ce que je retiens c’est qu’on leur a tenu la dragée haute pendant plus d’une mi-temps. »

Abdes Tahir (entraîneur de Châtellerault) : « Je suis satisfait qu’on ait évité le piège. On s’est focalisé sur nous, on savait qu’il fallait jouer avec du rythme, que techniquement, il fallait être le plus juste possible et ne pas alimenter un espoir chez l’adversaire. La qualification est malgré tout méritée, Beaumont nous a poussés mais on a eu plus de justesse technique. »

Lien source : Coupe de France (3e tour) : Châtellerault sort Beaumont à l'usure