Des députés veulent sanctionner leurs collègues qui ont manifesté à Sainte-Soline

Des députés veulent sanctionner leurs collègues qui ont manifesté à Sainte-Soline

Trente-six députés ont écrit à la présidente de l’Assemblée nationale pour lui demander de sanctionner Lisa Belluco, Charles Fournier et les autres parlementaires qui ont manifesté illégalement contre les bassines, samedi, dans les Deux-Sèvres.

Trente-six députés ont écrit à la présidente de l’Assemblée nationale, mercredi 2 novembre 2022, pour lui demander de sanctionner leurs collègues présents à des rassemblements illégaux.

Plusieurs députés ont en effet participé, samedi à Sainte-Soline, à une manifestation contre les bassines pourtant interdite par la préfecture des Deux-Sèvres. Parmi eux, le député EE-LV de la 1ère circonscription d’Indre-et-Loire, Charles Fournier, venu avec l’eurodéputé Yannick Jadot. Le Tourangeau a rapidement tenu à préciser qu’il était présent au rassemblement du matin mais pas à la manifestation violente qui a suivi l’après-midi. Parmi eux également, Lisa Belluco, élue EE-LV de la 1ère circonscription de la Vienne.

“Vous n’avez pas le droit de me toucher, je suis députée”

La présence de cette dernière a été d’autant plus remarquée qu’elle a publiquement dénoncé des coups de matraque que des représentants des forces de l’ordre lui auraient donné aux jambes. Les autorités mises en cause ont par la suite communiqué à BFM TV des images sur lesquelles on voit Lisa Belluco portant son écharpe de parlementaire défier les gendarmes mobiles chargés de protéger le chantier de construction d’une bassine. “Vous n’avez pas le droit de me toucher, je suis députée”, crie la parlementaire en allant au contact des gendarmes les bras levés. Lisa Belluco a de son côté déposé une plainte contre X après l’incident.

“Nous avons été particulièrement choqués par la présence de ces députés, dont certains ont revêtu leur écharpe tricole, aux côtés notamment des black blocs dans une manifestation interdite par la préfecture. Nous considérons en effet qu’un député a reçu un mandat du peuple et qu’à ce titre, il se doit d’être plus que n’importe quel autre citoyen, exemplaire et se conformer aux lois de notre République”, écrivent les 36 députés qui cosignent le courrier et parmi lesquels on retrouve Nicolas Turquois, député MoDem de la Vienne.

Ils demandent à la présidente de l’Assemblée nationale de réunir la Conférence des présidents de groupes “pour définir des règles précises et des sanctions en cas de comportements contraires à la loi des députés dans le cadre de leur mandat”.

Lien source : Des députés veulent sanctionner leurs collègues qui ont manifesté à Sainte-Soline