DIRECT. Vienne : suivez la visite d’Emmanuel Macron dédiée à la santé à Fontaine-le-Comte

DIRECT. Vienne : suivez la visite d’Emmanuel Macron dédiée à la santé à Fontaine-le-Comte

Le président de la République est près de Poitiers ce jeudi 8 décembre 2022 pour participer à une réunion du Conseil national de la refondation consacrée à la santé.

Le président de la République Emmanuel Macron poursuit ses déplacements sur le terrain dans le cadre du Conseil national de la refondation (CNR). Il est dans la Vienne ce jeudi 8 décembre, sur le thème de la santé.

Emmanuel Macron abordera les thèmes de l’accès aux soins et des politiques de prévention, notamment à destination de la jeunesse.

Il se rend dans la commune de Fontaine-le-Comte pour visiter le Picta’bus, dispositif itinérant développé par la Maison des adolescents de la Vienne. Ce bus aménagé sillonne l’ensemble du département pour accueillir les jeunes et leurs parents et dispenser conseils et accompagnement et offrir davantage de possibilités de prise en charge en matière de santé mentale.

L’avion présidentiel vient d’atterrir à 12 h à l’aéroport de Poitiers-Biard pour une arrivée à Fontaine-le-Comte annoncée à 12 h 15. Un imposant service de sécurité y est placé comme à l’aéroport.

Pile à l’heure, le président de la République est arrivé à Fontaine-le-Comte avec le ministre de la Santé, François Braun, et François Bayrou, en charge du conseil national de la refondation.

Dans le bus itinérant de la maison des ados, le président prend le pouls de la santé mentale des adolescents. Le Pr Gicquel du centre hospitalier Henri-Laborit n’a pas manqué de rappeler au président les chiffres de la Vienne : « Depuis le début de l’année 2022, 12 suicides de jeunes entre 12 et 14 ans. Des filles pour la majorité. Un effet du Covid sans aucun doute. »

Le directeur de l’Agence régionale de santé, Benoit Elleboode, est présent aux côtés du président.

Un débat s’enclenche avec le président. Les moyens, le nerf de la guerre. « Ici ça marche car vous avez bâti du sens avec les équipes. Je veux redonner de l’autonomie. On a trop taylorisé le système médical », indique Emmanuel Macron.

Le professeur Gicquel rétorque : « Mais c’est le CHU de Poitiers et la fondation de France qui a fait la banque, il faut des moyens. » Emmanuel Macron poursuit : « Il faut permettre aux gens qui ont de l’énergie de donner une voie d’eau. » Une discussion à bâtons rompus s’engage.

Le masque sur le visage « pour donner l’exemple »

Il est 14 h 50 et le président est attendu pour la restitution des débats sur le volet santé du CNR.

Autour de la table, des représentants des organismes de santé et des élus du territoire.

14 h 55, d’un « Vous allez bien ? » il salue l’assemblée, masque sur le visage « pour donner l’exemple ». L’épidémie de Covid prenant de nouveau de l’ampleur.

Jusqu’à 16 h 30, cinq rapporteurs vont présenter leurs propositions pour donner des « feuilles de route territorialisées ».

Après une introduction, le président écoute…

À 15 h 40, l’un des 60 interlocuteurs de santé autour de la table détend l’atmosphère – pourtant très calme voire trop calme – par cette boutade : « Je vous propose monsieur le président de vous mettre en marche sur la santé ». Pour cela rien de plus simple selon lui… « Lors du prochain conseil des ministres, je vous propose de le faire debout et en mouvement pour initier le label Alors on bouge. » Rires dans la salle. Derrière le masque, on ne verra pas le large sourire qu’on imagine du président…

Parmi les autres interventions, celle de Garance Pouvreau, présidente du conseil départemental des jeunes, qui a mis l’accent sur le consentement.

Les propositions s’enchaînent. Emmanuel Macron écoute, les yeux dans les yeux. Il prend des notes, parfois…

Les préservatifs gratuits pour les 18-25 ans

Emmanuel Macron annonce que l’accès aux préservatifs serait gratuit en pharmacie pour les jeunes de 18 à 25 ans à compter du 1er janvier 2023.

« En pharmacie le préservatif sera gratuit pour les 18-25 ans. Cela va commencer dès le 1er janvier. C’est une petite révolution de prévention », déclare le président au cours de la session du Conseil national de la refondation (CNR). Cette décision vient en complément de celle de janvier dernier instaurant la gratuité de différents moyens de contraception féminine pour les moins de 25 ans.

Lien source : DIRECT. Vienne : suivez la visite d'Emmanuel Macron dédiée à la santé à Fontaine-le-Comte