En quête de demain : une parade féministe à vélo dans les rues de Poitiers

À Poitiers, cinq cyclistes du quotidien ont organisé la première « Fancy Women Bike Ride » : une parade à vélo 100 % féminine. Objectif : donner de la visibilité aux femmes dans l’espace public et dans le monde du vélo.

Le 18 septembre 2022, Poitiers a pu inscrire pour la première fois son nom sur la liste mondiale des villes où était organisée une Fancy Women Bike Ride, une parade à vélo réservée aux femmes, à la fois festive et engagée.

Ce jour-là, un peloton composé de soixante femmes et d’une demi-douzaine d’enfants s’est élancé depuis l’hôtel de ville pour une balade de 7 km. Les vélos étaient décorés, le dress code des cyclistes était coloré « et l’ambiance était plus qu’enjouée », se rappellent deux des organisatrices, Anne et Mélanie, invitées à débriefer cet événement quelques semaines plus tard.

Des vélotafeuses résolument féministes

L’idée avait germé quelques mois avant, quand Anne avait repéré l’existence de la Fancy Women Bike Ride sur les réseaux sociaux : « C’est organisé depuis 2013, en Turquie, à l’occasion là-bas de la journée sans voiture, par des militantes qui entendent montrer que les femmes ont toute leur place dans l’espace public. » La parade a essaimé un peu partout sur la planète, dont plusieurs villes françaises, depuis. À Poitiers, le projet a été porté bénévolement par cinq cyclistes du quotidien, « des vélotafeuses résolument féministes », rigolent Anne et Mélanie. « On y a passé pas mal de temps, avec les soutiens des associations cyclistes locales », rappellent-elles. Avec l’espoir secret « d’être au moins une vingtaine le jour J ».

Finalement, elles furent soixante. « Un nombre suffisant pour ressentir un réel sentiment de force collective », explique Mélanie. « On a rencontré des filles à qui cet événement 100 % féminin avait immédiatement parlé, certaines ont pris le train depuis Châtellerault (86) pour nous rejoindre, ajoute Anne. C’était assez puissant comme ressenti, il y avait de la fierté à se dire : regardez ce qu’on est capable d’organiser. » Dans le peloton, il y avait des femmes qui ne faisaient quasiment plus de vélo, « certaines avaient dû s’en faire prêter un ». Il y avait des enfants aussi, « alors que les mamans confient souvent qu’elles ne font pas de sortie vélo avec leurs enfants, parce qu’elles ne se sentent pas en sécurité ».

La parade était sécurisée, justement. Avec des agents de la police municipale et des bénévoles pour bloquer les carrefours. Et ça a son importance. La sécurité est en effet l’un des premiers freins à la pratique du vélo pour les femmes, assurent les militantes : « Parce qu’elles transportent souvent les enfants, alors elles y réfléchissent à deux fois. » Plus il y aura d’aménagements cyclables, « plus il y aura de femmes en selle », selon elles. Un autre frein à la pratique, c’est l’équipement. « Ici, à Poitiers, il y a un système public de location de vélos électriques qui est très demandé : le problème, c’est qu’il fournit des vélos à taille unique. Il n’y a pas de différenciation entre hommes et femmes. »

« On a eu notre lot de trolls »

Avant l’événement, les organisatrices avaient reçu leur part de critiques, « notamment sur les réseaux sociaux, on a eu notre lot de trolls ». On leur reprochait l’engagement féministe de la parade, excluant les hommes. « C’est l’exact objet de ce que veut montrer la Fancy Women Bike Ride : dès que des femmes veulent se libérer et prendre toute leur place, on les accuse de radicalité. Mais personne ne dit rien quand il y a des événements organisés pour les hommes tout au long de l’année. Regardez les pelotons de cyclotouristes le dimanche matin et comptez les femmes. S’il y en a si peu, il faut bien se poser des questions, non ? »

Le jour J, cette discussion a bien eu lieu. « La question s’est posée dans le groupe, confirment Anne et Mélanie : Est-ce qu’elles étaient venues pour le vélo ou pour le côté féministe ? Ou encore pour le côté festif, que l’on avait peut-être pas assez mis en avant ? Et bien c’était assez partagé, avec des débats très intéressants entre nous. » Et une conclusion qui a renforcé leur conviction : « La plupart des participantes nous ont demandé de recommencer l’année prochaine ! Et beaucoup ont souhaité qu’on maintienne le lien, via une newsletter peut-être. »

Il y aura donc une Fancy Women Bike Ride à Poitiers en 2023. « On a recueilli tellement d’idées, de propositions et surtout de sourires ce jour-là qu’on est obligées, rigolent-elles. Mais si on veut que ça grandisse il nous faudra de l’aide pour l’organisation. »

Cet article vous est proposé par le quotidien La Nouvelle République du Centre-Ouest.

Lien source : En quête de demain : une parade féministe à vélo dans les rues de Poitiers