Équipe de foot de l’Assemblée : Sacha Houlié « pour » ne pas jouer avec le RN et LFI

Équipe de foot de l’Assemblée : Sacha Houlié « pour » ne pas jouer avec le RN et LFI

La cheffe des députés Renaissance Aurore Bergé a recommandé de boycotter le match caritatif de l’équipe de foot de l’Assemblée nationale, ce mercredi soir. Le député de la Vienne Sacha Houlié, pas membre de cette équipe, est sur la même ligne.

Le terrain vert, celui où s’effacent toutes les différences, est devenu ce mercredi 28 septembre celui de la discorde. Comme chaque année, un match de football doit avoir lieu ce soir à Paris entre l’équipe de France de l’Assemblée nationale et une équipe composée d’anciens joueurs professionnels. Le tout au profit d’une association de protection de l’enfance, afin de lutter contre le harcèlement scolaire.

« Détourner le match de son réel enjeu »

Mais des députés de la Nupes ont décidé mardi soir de le boycotter, à cause de la présence de parlementaires du Rassemblement national. Les Insoumis « refusent de se prêter à cette récupération politicienne qui détourne le match de son réel enjeu : apporter des moyens à l’association e-Enfance », ont-ils indiqué dans un communiqué. Le groupe des socialistes et apparentés ne veut pas non plus participer à la « banalisation de l’extrême droite ». Ils étaient pourtant nombreux dans la liste des joueurs convoqués, comme l’a révélé Le Parisien.

Ce mercredi matin, la cheffe des députés Renaissance Aurore Bergé a enfoncé le clou, recommandant aux membres de son groupe de ne pas participer au match. « Nous ne choisissons pas la composition de l’Assemblée mais nous choisissons avec qui nous faisons équipe », a-t-elle dit à Franceinfo . Mettant dans le même sac députés d’extrême droite et d’extrême gauche, selon un message envoyé aux députés de son groupe et consulté par BFM-TV . « Je ne peux que recommander de ne pas participer à un match qui donnera lieu à une photo d’équipe où on reprendra donc la formule que nous portons le même maillot. […] Nous ne jouons pas dans la même équipe. »

« On a des désaccords profonds »

Même ligne pour le député de la Vienne Sacha Houlié, président de la commission des lois de l’Assemblée, ancien dirigeant de club et fervent défenseur dans l’hémicycle des supporteurs de football.

S’il n’est pas membre lui-même de cette équipe de l’Assemblée, il dit à la NR être «  plutôt d’accord avec la présidente de [son] groupe ». S’il en était, il n’aurait « pas envie de jouer avec les députés du Rassemblement national ».

Jouer un match de foot avec des députés RN, c’est donc banaliser l’extrême droite comme le disent les Socialistes ? « C’est voter des amendements avec eux » qui y participe, tacle Sacha Houlié, qui précise aussi s’être bien gardé de voter pour des députés RN aux postes à responsabilité de l’Assemblée nationale, fin juin.

Sur la présence de députés LFI (avortée), il aurait dit la même chose, assure-t-il : « On a des désaccords profonds et il y a des choses qui me choquent, notamment sur les valeurs de la République, pense ce macroniste venu des bancs de la gauche. Je n’aurais pas très très envie de participer à ce genre de moments avec eux. »

Le « apitaine » Karl Olive pas d’accord

Visant la première banderille de LFI, le député Renaissance des Hauts-de-Seine Karl Olive, ancien journaliste sportif et coach de cette équipe de parlementaires, a conspué mercredi cette attitude : « Dans le sport, les étiquettes politiques sont toujours rentrées dans le short », a-t-il dit sur RMC.

Le député Modem Nicolas Turquois partagé

Le match doit avoir lieu ce mercredi 28 septembre à 18 h 30 au stade Emile-Anthoine, à Paris. Un autre parlementaire du Poitou, Nicolas Turquois, était inscrit parmi les convoqués de l’équipe parlementaire, qui affrontera des anciens joueurs comme Sidney Govou et Bruno Cheyrou et des célébrités comme le vidéaste Michou ou le rappeur Rim’K. 

Mais le député Modem n’ira pas, contraint par son agenda professionnel. Il dit qu’il « n’avait pas arrêté [sa] position », mais penche plutôt vers la primauté de l’intérêt sportif et caritatif. « Pour moi, le sport doit rassembler. Il y a suffisamment de fractures dans notre société. Je pense qu’il faut plus travailler à l’unité ». Il pose aussi la question des autres activités pratiquées ensemble par les parlementaires, comme la chorale ou la musique.

Toutefois, s’il avait pu y participer, il aurait réfléchi à deux fois avant de s’engager, à cause de la possible « émulsion médiatique » consécutive à cette polémique.

La dernière fois qu’il y a participé, Nicolas Turquois jouait « défenseur, contre [le champion du monde 1998] Robert Pirès ». Il évitera cette fois-ci le finaliste de la Coupe du monde 2006 Sidney Govou.

Lien source : Équipe de foot de l'Assemblée : Sacha Houlié « pour » ne pas jouer avec le RN et LFI