Fédérale 2 : le Stade Poitevin débute sa saison par un succès à domicile

Poitiers – Saint-Yrieix : 19-11 Malgré des imperfections, le Stade Poitevin a livré une première sortie porteuse d’espoirs pour aller chercher la victoire dimanche 11 septembre 2022.

Pour espérer exister dans un championnat, encore plus lorsqu’on a l’ambition d’accrocher les phases finales comme le Stade Poitevin, il faut se montrer intraitable à domicile. Les hommes de Thomas Cassen et Nicolas Panno l’ont bien compris et ont assuré l’essentiel, dimanche 11 septembre 2022 lors de la venue de Saint-Yrieix, pour l’ouverture de la saison de Fédérale 2.

Bien que privés des Sud-Africains Roets et Neil, retenus au pays pour des problèmes de visa, les partenaires de Nathan Pineau ont livré une copie appliquée, certes perfectible, pour aller chercher un premier succès. « Tout n’a pas été parfait. Au niveau du jeu, c’est loin d’être encore ça. Mais, au final, on gagne. On commence bien en s’imposant à domicile. Cela permet d’engranger de la confiance. On sait qu’il est compliqué d’aller gagner à l’extérieur. Il faut donc faire le plein chez nous », confiait après coup Emilien Monrouzeau, l’un des héros de l’après-midi.

Christophe trouve la faille, Monrouzeau assure au pied

L’ouvreur stadiste débloquait ainsi le score sur pénalité (3-0, 3e) mais Redon répliquait aussitôt pour l’équipe venue de Haute-Vienne (3-3, 7e). Saint-Yrieix se montrait d’ailleurs dominateur en ce début de match. Les visiteurs mettaient la main sur le ballon et multipliaient les temps de jeu, s’installant dans le camp adverse. En face, Poitiers défendait, plutôt bien.

Les locaux s’enhardissaient et leurs deux seules incursions dans la moitié de terrain de Saint-Yrieix étaient stoppées à quelques mètres de la ligne. Preuve que les locaux, avec leurs armes, pouvaient aussi se montrer dangereux. Entre-temps, les buteurs Redon (30e) et Monrouzeau (33e) avaient trouvé la mire (6-6, 40e).

Après la pause, le pied de Monrouzeau permettait au Stade Poitevin de reprendre l’avantage (9-6, 41e). À l’image des touches chipées à Saint-Yrieix, les locaux se montraient plus conquérants. Et voyaient leurs efforts récompensés par un essai de Christophe, à la conclusion d’un beau mouvement collectif. Essai transformé par un Monrouzeau impeccable (16-6, 62e). Piqués au vif, les visiteurs faisaient parler la puissance de leur pack pour très vite passer eux aussi la ligne (16-11, 65e).

Dans une fin de match tendue, le Stade Poitevin gardait cependant la tête froide. À l’image de Monrouzeau, passant une ultime pénalité à la fin du temps réglementaire, signant un 100 % de réussite au pied et privant Saint-Yrieix du point de bonus défensif. « Pourvu que ça dure », concluait-il dans un sourire.

En lever de rideau, la réserve du Stade Poitevin a dominé son homologue de Saint-Yrieix (61-13) en Excellence B.

La fiche

Mi-temps : 6-6.
Spectateurs : 600 environ.
Arbitre : M. Rémy (comité Val-de-Loire).

> LES POINTS

Poitiers : 4 pénalités de Monrouzeau (3e, 33e, 41e, 80e), 1 essai de Christophe (62e), 1 transformation de Monrouzeau
Saint-Yrieix : 2 pénalités de Redon (7e, 30e), 1 essai (collectif, 65e).

> LES AVERTISSEMENTS 

Carton blanc : à Saint-Yrieix, Surget (38e).
Cartons jaunes : à Poitiers Bernus (65e) ; à Saint-Yrieix, Samba (65e).

> LES ÉQUIPES

Poitiers : Blanchon, Bouloux, Vaitulukina – Munier, Cazette – Allal, Puygrenier, Bertrand – Benvenuto (m), Monrouzeau (o) – Coiteau, Pineau (cap), Christophe, Faurieux – Gauthier-Contour. Entrés en jeu : Jallais, Bernus, Serra, Bergeon, Pirodeau, Weber, Jouannet.
Saint-Yrieix : Boudot, N’diaye, Burguet – Cadieu, Samba – Castets, Surget (cap), Ouzeau – Dauvergne (m), Dumas (o), Jarraud, Joubert, Rougier, Butonidualevu – Redon. Entrés en jeu : M. Cubertafon, Prat, Calmon, Cellerier, Soulier, Dumas, B. Cubertafon.

A chaud

Thomas Cassen (coentraîneur du Stade Poitevin) : « L’objectif était d’aller chercher la victoire. Pour la manière, on savait que notre collectif n’était pas encore assez rodé pour développer ce que l’on souhaite. On savait qu’il y aurait des approximations, notamment en conquête. Il y a eu du déchet même si nous récupérons quelques ballons en touche. À part le début de match, nous avons dominé les débats. Cela prouve une certaine maîtrise mais il reste beaucoup de travail. On gagne, on prive notre adversaire du point de bonus. C’est un bon début. »

Lien source : Fédérale 2 : le Stade Poitevin débute sa saison par un succès à domicile