Inauguration des aménagements du lac de l’Arrêt-Darré et pénurie d’eau

Inauguration des travaux de valorisation du lac de l’Arrêt-Darré sans occulter le problème du manque d’eau pour l’économie agricole.

Ce lundi matin, le président Abadia de la communauté de communes des Coteaux du Val d’Arros (3CVA) accueille ses invités sur les bords du lac de l’Arrêt-Darré. Ils ont répondu à la sollicitation : la sénatrice V. Artigalas, J.L Cazaubon et P. Péraldi, conseillers régionaux, M. Pélieu, B. Verdier, J. Abadie, N. Datas représentant le Département (M. Lamon excusée) et les maires de la 3CVA. Le préfet est excusé. Sont aussi présents les représentants d’entreprises et des équipes de la 3CVA.

Dans la poursuite des travaux d’aménagement des bords du lac engagés par la 3CVA, il s’agit aujourd’hui de marquer un deuxième jalon par l’inauguration d’un sentier d’interprétation de 3 km sur 6 îlots au caractère ludique et pédagogique, ainsi que d’un circuit VTT de 15 km dessiné par Ludovic Henry de Vélo Concept. Le président Abadia salue les travaux de conception des supports de présentation de la faune et de la flore du lac réalisé par Laurie De Brondeau, directrice de l’Atelier Nature et Territoire (09). Il remercie également l’entreprise Pic Bois de Tournay pour la signalétique et recommande un arrêt sur l’îlot n° 4 présentant un remarquable totem en bois réalisé par Nicolas Dorange, champion de France 2021 de sculpture à la tronçonneuse.

“Cette deuxième tranche de travaux d’aménagements s’inscrit dans le projet global de valorisation du site visant à développer l’attractivité du territoire” rappelle C. Abadia qui poursuit : “nous continuerons en 2023 par la rénovation de la guinguette et la mise en œuvre du plan vélo car nous sommes en bordure de la V81”.

Le problème de la ressource en eau

“Pour ne pas passer à côté de l’exercice”, C. Abadia termine son intervention en rappelant, que le mois dernier, une centaine d’agriculteurs, réunis sur les berges du lac, ont exprimé clairement le problème du manque d’eau pour leurs cultures et leurs élevages. Il poursuit : “il s’agit d’un vrai sujet de société, il est grand temps d’agir par la création de ressources en eau, de réhausses de barrages existants, etc.”.

J.L Cazaubon insiste sur la “nécessité de retenir l’eau l’hiver pour la lâcher l’été, question de bon sens même si elle agace certains…” et sur “la souveraineté alimentaire par la maîtrise de l’eau…”. M. Pélieu s’interroge sur ce que seraient les Hautes-Pyrénées et le Gers si “les anciens n’avaient pas réalisé le canal de la Neste, les retenues de montagne et les centrales hydro-électriques”. Il assure avoir alerté les plus hautes instances de l’État sur le problème de gestion de la ressource en eau, “il faut changer le cours des choses !” conclut-il.

Lien source : Inauguration des aménagements du lac de l’Arrêt-Darré et pénurie d’eau