Internationaux féminins de la Vienne : Petra Marcinko fait souffler un vent de fraîcheur en s’imposant à Poitiers

Internationaux féminins de la Vienne : Petra Marcinko fait souffler un vent de fraîcheur en s’imposant à Poitiers

La Croate Petra Marcinko a remporté les Internationaux Féminins de la Vienne, ce dimanche 30 octobre 2022, en dominant en finale la Belge Ysaline Bonaventure. À 16 ans, elle est la plus jeune lauréate du tournoi poitevin.

La jeunesse a pris le pouvoir aux Internationaux Féminins de la Vienne. Si la Philippine Alexandra Eala (17 ans) s’est arrêtée aux demi-finales, le tournoi ITF du département a couronné cette année la Croate Petra Marcinko (n° 283). À 16 ans (elle fêtera ses 17 ans le 4 décembre prochain), elle est la plus jeune joueuse à s’adjuger l’épreuve poitevine. Et de loin. Jusqu’ici, ce titre était détenu par Océane Dodin, sacrée à 20 ans en 2016.

Victorieuse de l’Open d’Australie juniors

Toujours souriante et de bonne humeur, Petra Marcinko a fait souffler un vent de fraîcheur sur cette semaine des IFV. La numéro 1 junior en décembre dernier a remporté à Poitiers son quatrième tournoi de l’année en autant de finales disputées, après l’Open d’Australie juniors en janvier et deux tournois à Antalya (Turquie) en mars. ?« Cette année est une bonne année pour mes finales, souriait-elle. Je me sentais bien, je suis arrivée un peu nerveuse sur le court mais après l’échauffement cela allait mieux. »

Ysaline Bonaventure n’a rien lâché

Et cela s’est vu. Face Ysaline Bonaventure (n° 105), tombeuse d’Alexandra Eala en demies, elle a développé un jeu très propre tandis que son adversaire a commis un grand nombre d’erreurs, à l’image de ses douze doubles fautes alors que la Croate n’en a commis aucune. Mais la Belge a eu le mérite de ne rien lâcher. Après que Petra Marcinko se soit adjugé le premier set (6-3) et alors qu’elle menait 3-0 dans le suivant, Ysaline Bonaventure a su trouver les ressources pour recoller et pousser son adversaire au tie-break. Mais celui-ci a été à sens unique en faveur de la jeune joueuse (7-6 [2]).

« Je pense qu’il m’a manqué un peu de fraîcheur, analysait la Belge. J’ai clairement ressenti aujourd’hui que j’avais enchaîné beaucoup de matchs ces cinq dernières semaines (rien qu’à Poitiers, avec les doubles elle totalise 11 h 07 sur les cours du comité de la Vienne) et cela s’est ressenti sur les périodes clés. Je n’ai pas très bien géré les moments importants, j’étais un peu plus agacée que d’habitude et dans une finale cela ne pardonne pas. »

?« J’ai su maintenir mon niveau »

« Je pense que j’ai été solide durant l’ensemble du match. J’ai su maintenir mon niveau, appréciait de son côté Petra Marcinko. Mon adversaire a bien joué, je m’y attendais et j’étais vraiment concentrée pour ne pas lui laisser l’occasion de faire le break. Cela a fonctionné. »

À tel point que la Croate n’a jamais été menée de la rencontre. Et elle l’a remporté sous les ovations d’un public ayant également bien encouragé son adversaire. L’accueil chaleureux des spectateurs des IFV l’a marqué. « J’ai eu de belles sensations ici. Je vais conserver de mon passage à Poitiers d’excellents souvenirs en ayant joué devant autant de public, ce qui ne m’était encore jamais arrivé », souriait-elle.

Cela sera réciproque. Car en plus d’avoir marqué le palmarès par sa jeunesse, la Croate l’a également fait par son état d’esprit et surtout son jeu. Et il est fort probable que l’année prochaine, elle évolue dans des sphères bien plus élevées.

Résultats
Finale du simple : Petra Marcinko (n° 283, CRO) bat Ysaline Bonaventure (n° 105, BEL) 6-3, 7-6 [7-2].
Finale du double : Miriam Kolodziejova (CEZ) – Marketa Vondrousova (CEZ) battent Jessika Ponchet (FRA) – Renata Voracova (CEZ) 6-4, 6-3.

Lien source : Internationaux féminins de la Vienne : Petra Marcinko fait souffler un vent de fraîcheur en s'imposant à Poitiers