L’Algérie invitée du Festival du Film arabe de Fameck (57)

Plus de 30 films à l’affiche. Mounia Meddour présidera le jury longs-métrages, du 6 au 16 octobre 2022. Le parrain d’honneur est le réalisateur et producteur Luc Dardenne, présent le second week-end.

Papicha, premier long-métrage de Mounia Meddou
Papicha, premier long-métrage de Mounia Meddour (Jour2fête)

Organisée par la Cité Sociale de Fameck en partenariat avec la Ligue de l’enseignement- FOL Moselle, l’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck – Val de Fensch (du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films (longs-métrages, documentaires, courts-métrages). La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.

Le parcours de Mounia Meddour

Mounia Meddour (Olivier Vigerie)
Mounia-Meddour (Olivier Vigerie)

Après des études de journalisme à la faculté d’Alger, Mounia Meddour obtient une maîtrise en Information & Communication à l’université Paris 8, puis se forme au cinéma à la Fémis (École nationale supérieure des métiers de l’image et du son) et à la production au Centre européen de formation à la production de films. Entre 2006 et 2011, elle réalise plusieurs documentaires : Tikdja : la caravane des sciences, Particule élémentaires, La Cuisine en héritage et Cinéma algérien, un nouveau souffle.
Son premier court-métrage de fiction Edwige (2011) est sélectionné dans de nombreux festivals internationaux et remporte plusieurs prix. Son premier long métrage Papicha réalisé en 2019 obtient le prix Sopadin du meilleur scénario. Il est ensuite sélectionné au Festival de Cannes dans la section Un Certain Regard et représente l’Algérie aux Oscar, dans la catégorie Meilleur film international. En 2020, Papicha remporte le César du Meilleur premier film, ainsi que le César du Meilleur espoir féminin attribué à Lyna Khoudri.
Mounia Meddou a été membre du Comité de lecture du CNC de 2020 à 2021 et fait actuellement partie du Comité de l’avance sur recettes. Elle s’est vue remettre la médaille de chevalier de l’Ordre des arts et des lettres par la Ministre de la Culture Roselyne Bachelot le 2 novembre 2021. Houria, son second long-métrage, sortira en salles le 15 mars prochain. Elle y retrouve notamment Lyna Khoudri et Nadia Kaci avec lesquelles elle a déjà collaboré pour Papicha.

L’Algérie, pays invité de la 33e édition

En lien avec le 60e anniversaire des accords d’Évian marquant la fin de la guerre et définissant les rapports entre la France et l’Algérie devenue indépendante, l’édition 2022 du festival mettra à l’honneur la production algérienne par une sélection d’une dizaine de films allant du cinéma d’auteur au cinéma de genre, et associant fictions et documentaires. Supports de réflexion, ces œuvres inviteront le public, notamment lors de tables rondes suivant les projections, à échanger autour des grands événements qui ont marqué l’histoire du pays : la colonisation, la guerre d’Algérie et ses combattants, l’immigration, la décennie noire, le mouvement Hirak, etc.

Au sujet du Festival du Film Arabe de Fameck – Val de Fensch

Le Festival du Film Arabe de Fameck – Val de Fensch est l’un des rendez-vous majeurs de la rentrée culturelle en région Grand Est. Sa programmation regroupe plus de 110 projections embrassant la production de pays comme le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte, la Jordanie, la Syrie, la Palestine, l’Irak, le Liban, etc.
Plusieurs distinctions sont remises lors du palmarès : Grand Prix du Long-Métrage, Prix du Jury Jeunes, Prix du Jury Presse, Prix du Public et Prix du Documentaire. Une sélection hors compétition intitulée « Ouverture sur le monde » est également proposée. Elle réunit des films qui ne sont pas produits par des pays du monde arabe, mais qui y sont liés par les thématiques qu’ils traitent (Israël, Afghanistan, Iran, etc.). Enfin, chaque année, un pays est mis à l’honneur et une dizaine de films lui sont consacrés.

Le programme-2022

Lien source : L’Algérie invitée du Festival du Film arabe de Fameck (57)