Le CHRU de Nancy dépiste le cancer ORL à bord d’un bus

Le service ORL rencontre le public en proposant des dépistages gratuits et indolores qui permettent de déceler des tumeurs et d’anticiper précocement une prise en charge médicale.

ERxamen ORL (Unlimphotos)
ERxamen ORL (Unlimphotos)

Les 21 et 28 septembre, le CHRU de Nancy, premier acteur en cancérologie sur le territoire lorrain, affirme son implication, non seulement dans le dépistage précoce des cancers ORL, mais aussi dans la réhabilitation après traitement.

Un diagnostic précoce pour sauver des vies

4e cancer chez l’homme, les cancers ORL* touchent en France 15 000 personnes par an avec environ 4 000 décès. Ils atteignent non seulement des parties visibles du corps comme la face ou la bouche, mais également des régions importantes sur le plan fonctionnel : le pharynx (gorge), l’œsophage, le larynx. Ces régions anatomiques sont essentielles pour respirer, s’alimenter, parler, sentir et socialement importantes en termes de communication et d’esthétisme.

Dépistage et animations

Pour sensibiliser le grand public à ce cancer encore méconnu, l’équipe du service ORL du CHRU de Nancy sera présente mercredi 21 septembre, placette Saint Sébastien à Nancy, à bord d’un bus mis à disposition par Keolis, pour réaliser des dépistages médicaux, indolores, non invasifs et gratuits. Des
animations seront proposées en marge du dépistage. En fin de journée, une conférence « (Re)vivre après un cancer ORL » sera animée à partir de 19h, salle Raugraff à Nancy, par l’équipe du service ORL du CHRU de Nancy, des associations de patients et des témoignages de patients.
Une nouvelle journée de dépistage se déroulera mercredi 28 septembre sur le site des hôpitaux de Brabois, directement dans le service ORL (RDC, porte 1, bâtiment Louis-Mathieu).
* ou dit « de la tête et du cou » ou VADS (voies aéro-digestives supérieures : bouche (dont lèvres et langue), pharynx (gorge), œsophage, fosses nasales, sinus, larynx) : des organes aussi essentiels à la parole, à la déglutition et à l’olfaction.

Du soin à la réhabilitation : un parcours multidisciplinaire et adapté au CHRU

Le traitement du cancer ORL associe le plus souvent la chirurgie et la radiothérapie : « les meilleures chances sont ainsi proposées pour contrôler cette maladie même si des séquelles persistent encore », précisent les Drs Bruno Toussaint et Patrice Gallet, médecins ORL.
Au CHRU de Nancy, la prise en charge précoce est primordiale et passe par le dépistage : « moins la tumeur est évoluée, moins le traitement sera lourd ». Le parcours de prise en charge est un travail commun et coordonné entre les experts ORL, les nombreuses spécialités médicales et paramédicales aidant à la réhabilitation (médecin nutritionniste, médecin du sport, orthophonistes, kinésithérapeutes, psychologues, diététiciens, infirmières) et les associations de patients comme « les Mutilés de la Voix » ou Corasso.

Lien source : Le CHRU de Nancy dépiste le cancer ORL à bord d’un bus