Le syndrome de Diogène, ce trouble du comportement qui alarme les pompiers de Tarbes

Le récent incendie de la rue Lordat à Tarbes, qui a complètement dévasté une maison d’habitation (sans faire de victime), ressemble, selon un pompier qui a participé aux deux interventions, à celui qui s’était produit, à l’été 2021, place Montaut à Tarbes. « C’était la même configuration, l’habitation était remplie de cartons, d’objets de toute sorte, ce n’était pas insalubre au sens strict du terme, mais excessivement encombré », relate-t-il, « ce qui provoque une aggravation très rapide de l’incendie, puisque les flammes ont de quoi se « nourrir » , et cela crée des foyers où la température dépasse les 800° et un rayonnement très important qui nous empêche, outre les obstacles, de progresser dans l’habitation et d’attaquer les flammes à leur source. »

Mise en garde des familles

Un comportement que les psychiatres appellent le syndrome de Diogène, du nom du philosophe grec qui vivait en dehors de tout contact social. Il touche des personnes plutôt âgées, qui vivent dans la solitude, souvent après la perte d’un proche, et accumulent tout et n’importe quoi, sans doute poussés par un sentiment de précarité financière, réel ou non.

Les pompiers mettent donc en garde les familles qui ont dans leur entourage une personne atteinte de ce comportement, afin d’éviter le pire.
 

Lien source : Le syndrome de Diogène, ce trouble du comportement qui alarme les pompiers de Tarbes