Législatives en Israël : l’extrême droite raciste de l’escroc Netanyahou en tête

Le parti Likoud de l’ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu est arrivé en tête des législatives israéliennes. Selon des résultats partiels diffusés mercredi et portant sur environ 70 % des bulletins, le bloc conservateur conduit par « Bibi », qui réunit l’extrême droite et des partis ultra-orthodoxes, est crédité de 67 des 120 sièges de la Knesset, le Parlement israélien.

« Nous avons remporté un énorme vote de confiance de la part des citoyens d’Israël », a déclaré Benjamin Netanyahu, 73 ans, à ses partisans réunis au siège de campagne du Likoud dans la nuit. « Nous sommes au bord d’une très grande victoire », a-t-il ajouté, en promettant de former un gouvernement « stable », lors d’une intervention interrompue par la foule qui scandait « Bibi, roi d’Israël ».

Décompte en cours

Chef du gouvernement de 1996 à 1999, puis de 2009 à 2021, Benjamin Netanyahu – qui continue d’avoir maille à partir avec la justice de son pays pour des affaires de corruption – a précisé qu’il attendrait le décompte final des bulletins, dont les résultats sont attendus dans les prochains jours, pour revendiquer officiellement la victoire.

Après la diffusion des premières projections, le Premier ministre sortant, le centriste Yaïr Lapid, 58 ans, à la tête d’une coalition gouvernementale hétéroclite rassemblant des partis de droite, du centre, de gauche et un parti arabe, a prévenu qu’il attendrait le résultat final des élections.

[…]

[…]

« Montée de l’extrémisme »

Un ancien du Likoud, l’actuel ministre de la Justice Gideon Saar, a prévenu du risque de voir Israël se diriger vers une « coalition d’extrémistes » menée par Benjamin Netanyahu et ses alliés. (…)

« Les gens veulent marcher en sécurité dans les rues, que nos soldats et policiers ne soient pas pieds et poings liés », a déclaré Itamar Ben Gvir, réitérant ainsi son appel à user de la force, notamment contre les Palestiniens à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée.

Le Premier ministre palestinien Mohammed Shtayyeh a dénoncé pour sa part une « progression des partis religieux d’extrême droite » lors de ces élections, témoignant selon lui « de la montée de l’extrémisme et du racisme dans la société israélienne » dont le peuple palestinien « souffre depuis des années ».

Lire l’article entier sur France24.com

La gêne de France 24 devant la montée de l’extrême droite raciste en Israël

Lien source : Législatives en Israël : l'extrême droite raciste de l'escroc Netanyahou en tête