L’ex-préfet de police Lallement, spécialiste de la nasse, échoue au secrétariat général de la Mer

J’espère qu’ils ne vont pas se reproduire, je n’ose imaginer le produit de l’union de ces deux bulldogs qui transpire l’humanisme.

Le premier te fait énucléer et la deuxième t’enlève tout moyen de subsistance si tu ne te fais pas injecter leur poison, en plus de fermer des centrales nucléaires ce qui conduira des morts par hypothermie cet hiver.

Répondre à ce message

Lien source : L'ex-préfet de police Lallement, spécialiste de la nasse, échoue au secrétariat général de la Mer