Ligue A. Brice Donat : « Il y a encore beaucoup de choses à mettre en place et à travailler »

Ligue A. Brice Donat : « Il y a encore beaucoup de choses à mettre en place et à travailler »

Brice Donat, entraîneur du Stade Poitevin Volley Beach, fait le bilan après le tournoi amical disputé du 8 au 9 septembre 2022, salle Lawson-Body. Il estime qu’il reste beaucoup de chemin à faire pour être prêt lors de la reprise du championnat.

Avec deux succès (Liberec et Saint-Jean-d’Illiac) pour une défaite (Chaumont), sans oublier la bonne intégration des recrues, le tournoi international du département de la Vienne, disputé en fin de semaine salle Lawson-Body, s’est déroulé positivement pour le Stade Poitevin Volley Beach.

Mais la préparation est loin d’être terminée pour Poitiers, alors que la première journée de championnat est dans moins de trois semaines. On fait le point avec Brice Donat, coach du SPVB.

Quel bilan faites-vous du tournoi ?

« Il est d’abord positif parce qu’on a réussi à donner du temps de jeu à tout le monde, à intégrer les nouveaux. C’était intéressant d’avoir plusieurs matchs pour pouvoir faire plein de rotations et essayer plein de choses, c’est important. J’avais envie de donner du temps de jeu à tout le monde. »

Qu’est-ce qui vous a plu ou déplu durant ces trois matchs ?

« Ce qui m’a moins plu, mais c’est normal, c’est qu’il y a eu beaucoup d’imprécisions, des erreurs de placement, des erreurs techniques, de relance, de passe. On a pris trop d’aces sur des services peu puissants. Les deux liberos sont jeunes, il faut qu’ils prennent de l’expérience et qu’ils travaillent. Il y a aussi un gros travail à faire autour du deuxième passeur pour la construction offensive.
Après, ce qui m’a plu, c’est l’engagement. Ce que j’ai aimé, notamment lors du troisième match, c’est que l’on a été plus relâché, moins stressé. On est resté concentré, appliqué, les gars se sont battus avec les armes du jour. Ça, c’est intéressant. »

Comment va se dérouler la suite de la préparation ? Sur quoi allez-vous insister ?

« Il nous reste quatre matchs amicaux contre Narbonne, Tours, Paris et Saint-Nazaire. Dès ce lundi, on va commencer à travailler avec les nouveaux. Le volley, c’est très collectif. Il y a toutes les lignes arrières à travailler en réception, la relation bloc-défense et toutes les connexions entre le passeur et les attaquants. On va travailler au minimum deux fois par jour toute la semaine. On est obligé d’essayer de rattraper un peu le retard sur le travail collectif.
Il y a encore deux très grosses semaines de travail avec beaucoup de volume tout en ayant de l’intensité. On va travailler toutes les relations que le volley nous demande. »

Vous avez remporté quatre matchs amicaux sur cinq disputés. Ça permet de préparer la saison avec plus de confiance ?

« Forcément, ça donne toujours une certaine confiance aux joueurs. Même si c’est important, ça construit un groupe, il ne faut pas se focaliser sur ça. La piqûre de rappel face à Chaumont va faire du bien aussi à l’équipe parce que ça montre qu’il y a encore un gros chemin pour arriver au niveau de cette formation. »

Le championnat approche à grands pas. Comment vous abordez cette dernière ligne droite ?

« Même si on a deux mois de préparation, on a, au total, que trois semaines avec un groupe au complet, c’est-à-dire 13 joueurs. C’est très très peu. C’est pour ça que les trois ou quatre premiers matchs de championnat font eux aussi partie de la préparation. On est très loin de l’avoir finie. Il y a encore beaucoup de choses à mettre en place et à travailler.
On va tout faire pour qu’ils soient prêts au premier match, du moins physiquement et sur certains secteurs de jeu. Par contre, on ne pourra pas avoir tout préparé en trois semaines de temps. Ce n’est pas possible, surtout avec 13 joueurs dont 8 nouveaux. »

Lien source : Ligue A. Brice Donat : « Il y a encore beaucoup de choses à mettre en place et à travailler »