Ligue des nations : les Bleus ont (r)assuré !

France: 2
Autriche: 0

De notre envoyé spécial
au Stade de France

Considérant la malédiction qui entoure les champions du monde en titre depuis 1998, tous incapables de sortir de la phase de poule lors de l’édition suivante (à l’exception du Brésil, quart de finaliste en 2006), et considérant aussi les affaires et les blessés qui escortaient ces temps-ci l’actualité des Bleus, l’inquiétude avait commencé à gagner les rangs des supporteurs, y compris les plus fidèles.

Eh bien, ces doutes ont en partie été levés ce jeudi 22 septembre devant les quelque 70.000 spectateurs du Stade de France et s’il y a à redire sur leur première période insipide à l’exception du ciseau acrobatique de Tchouaméni détourné par Pentz sur sa barre (36e), la deuxième a été d’un autre tonneau avec deux buts qui reflétaient mieux la nette différence de niveau entre les deux équipes.

Deux buteurs qui améliorent leurs stats

Le premier but a été inscrit par Mbappé au terme d’une action individuelle qui est un peu sa marque de fabrique : une puissante accélération vers la surface tout en dribblant quatre adversaires, avec en guise de conclusion un tir du droit sous la barre (1-0, 56e). À 23 ans, ?le Parisien a signé sa 28e réalisation en équipe de France à l’occasion de sa 58e sélection.

L’autre buteur du soir affiche également des statistiques exceptionnelles : en marquant d’une belle tête décroisée sur un centre de Griezmann, Giroud (35 ans) a inscrit son 49e but avec les Bleus lors de sa 113e sélection. Il n’est plus qu’à deux longueurs du record de Thierry Henry (51).

Au classement de la poule 1, la France remonte à la 3e place avec un point d’avance sur sa victime du jour l’Autriche. Pour éviter la dernière place qui les rétrograderait dans le groupe B, les Bleus devront, dimanche, au Danemark, conserver leur point d’avance ou leur meilleure différence de buts sur l’Autriche qui recevra la Croatie.

Il faudra quand même retenir de cette douce soirée automnale, à deux mois du premier match des Bleus au Mondial (face à l’Australie, le 22 novembre) et à cinq semaines environ de la publication de la liste des 23 (ou des 26, rien n’est officiellement décidé), que les hommes de Didier Deschamps ont eu des difficultés à rentrer dans la partie, mais pouvait-il en être autrement un soir où manquaient à l’appel Lloris, Pavard, les frères Hernandez, Pogba, Kanté ou Benzema ?

En même temps, c’était l’occasion pour les nouveaux ou pour ceux qui cherchent à gagner leur billet pour le Mondial (ce sont souvent les mêmes) de marquer des points dans l’esprit du sélectionneur et à ce petit jeu, les Tchouaméni, Badiashile ou Fofana ont réussi à se mettre en évidence. L’avenir dira très vite s’ils vont s’inscrire dans la durée, voire encore mieux, dans le très court terme.

Reste l’essentiel : malgré les nombreuses absences et les nouvelles blessures de Koundé puis de Maignan, les Français ont renoué avec le succès, et c’est forcément une bonne nouvelle par les temps qui courent…

Mi-temps : 0-0.
Spectateurs : 70.188.
Buts : Mbappé (56e), Giroud (65e).

Lien source : Ligue des nations : les Bleus ont (r)assuré !