Plus de 57.000 pauvres dans la Vienne

L’Observatoire des inégalités vient de publier son rapport 2022-2023 sur la pauvreté en France. La Vienne compterait très exactement 57.408 pauvres d’après les chiffres Insee de 2019.

Établi par l’Observatoire des inégalités, le rapport sur la pauvreté a été dévoilé ce mardi 6 décembre 2022. Après un premier volume paru en 2018, ce rapport 2022-2023 est issu des données Insee de 2019 et montre que la pauvreté a légèrement augmenté en France.
Et le département de la Vienne a connu la même évolution, même si l’absence de données sur la pauvreté pour les communes de moins de 2.000 habitants exclut une bonne partie de la population vivant en zone rurale.
Dans le classement publié, la Vienne se situe au 56e rang national avec un taux de pauvreté de 14,1 %, tout juste inférieur à la moyenne nationale (qui s’établit à 14,5 % en France métropolitaine).

Le niveau de vie maximum des 10 % de Poitevins
les plus pauvres ne dépasse pas 981 euros

Sur 407.147 habitants (1), la Vienne totalise ainsi 57.408 personnes sous le seuil de pauvreté (2) et le niveau de vie maximum des 10 % de Poitevins les plus pauvres ne dépasse pas 981 euros.

Ces chiffres départementaux cachent néanmoins une grande disparité. La ville de Poitiers affiche ainsi un taux de pauvreté de 25 % (soit 17.587 personnes sur les 70.346 de la population fiscale de Poitiers), cette moyenne étant alourdie par les taux relevés aux Trois-Cités ou aux Couronneries : sur le quartier Clos Gauthier-Les Sables, le taux de pauvreté atteint ainsi 54,5 % et il s’établit à 53,3 % dans le secteur Couronneries-Nimègue.
Les subdivisions Aliénor-d’Aquitaine, Provence, Bel-Air, Les Templiers, Couronneries-Europe, Saint-Éloi-Mandela, Bellejouanne et Beaulieu affichent toutes des taux de pauvreté supérieurs ou égaux à 35 %.

Logiquement, en tant que deuxième ville la plus peuplée du département, Châtellerault atteint également le deuxième plus fort taux de pauvreté (22 % soit 6.660 pauvres). En revanche, alors que Buxerolles est la troisième ville de la Vienne par sa population, elle n’apparaît qu’en septième position (avec un taux de 14 %), derrière les communes de Mirebeau (20 %), Civray (17 %), Loudun (17 %) et Lencloître (16 %).

Cette surreprésentation des communes rurales dans le classement devrait malheureusement s’amplifier lors des prochaines enquêtes de l’Observatoire puisque les problématiques énergétiques y sont plus prégnantes qu’en ville : difficile de ne pas utiliser de voiture individuelle quand on est à la campagne… C’est ce que paraît confirmer la flambée des demandes d’aides alimentaires constatées par plusieurs associations départementales, à commencer par les Restos du coeur.
La solidarité – entre les individus comme entre les territoires – semble plus indispensable que jamais.

(1) Le chiffre correspond à la population des ménages fiscaux de la Vienne.

(2) Ce seuil correspond à 60 % du revenu médian (celui qui sépare la population en deux : autant gagnent moins et autant gagnent plus), qui s’établit, dans la Vienne, à 1.762 €.

Lien source : Plus de 57.000 pauvres dans la Vienne