Pourquoi les sièges inclinables disparaissent des avions

Temps de lecture : 2 min

Tous les moyens sont bons pour économiser.

Le mécanisme caché sous le coussin de votre siège représente un coût élevé pour les compagnies aériennes. | JC Gellidon via Unsplash
Le mécanisme caché sous le coussin de votre siège représente un coût élevé pour les compagnies aériennes. | JC Gellidon via Unsplash

Dans les transports en commun, l’inclinaison des sièges est au cœur des débats. Sujet si controversé qu’une micro-industrie de dispositifs destinés à empêcher les passagers de s’allonger a vu le jour, révolutionnant ainsi une époque où les dossiers de tous les avions étaient abaissables.

Dès la fin des années 2000, une nouvelle génération de sièges a fait son apparition sur le marché. Au-delà d’être hautement sophistiqués, ces derniers sont ultra-légers, nous apprend CNN. Et ce, pour une bonne raison: ils ne disposent pas de l’option inclinable. «À la place, les compagnies aériennes optent pour une position prédéfinie de l’angle du dossier lors de la construction. Il peut être de quinze ou de dix-huit degrés», explique Mark Hiller, directeur général chez le fabricant allemand Recaro.

En fixant un angle compris entre un redressement complet et une légère inclinaison, les compagnies augmentent considérablement l’espace de vie des passagers. En outre, l’addition de ces précieux centimètres accumulés permet de gagner l’équivalent de 2,5 centimètres par rangée. Au total sur l’avion, cela représente près de 76 centimètres, soit une rangée entière de sièges supplémentaires.

Il n’y a pas de petites économies

Même dans sa forme la plus simple, le mécanisme d’inclinaison caché sous l’assise de votre siège représente un coût non négligeable pour les compagnies aériennes.

D’abord, pour la maintenance: tout type de dispositif est susceptible de ne plus fonctionner, que cela soit en raison de l’usure naturelle ou simplement parce que les passagers ne ménagent pas le matériel.

Ensuite, le poids de ce mécanisme a également son importance. La plupart des sièges modernes pèsent aujourd’hui entre 7 et 10 kilos. Supprimer tout poids superflu permet de réduire la quantité de carburant nécessaire pour transporter l’appareil.

Et qui dit limiter les dépenses dit baisser le prix des billets d’avion, soit l’une des meilleures façons pour une entreprise de se positionner en tant que concurrente directe des compagnies low cost. Jusqu’à présent, ces dernières étaient les principales détentrices de ces sièges bon marché, mais les nouveaux acquéreurs risquent de redistribuer les cartes. De quoi ravir les clients qui tireront avantage de cette rivalité… et devront faire fi du confort.

Lien source : Pourquoi les sièges inclinables disparaissent des avions