Régionaux : Pouzioux/Vouneuil retrouve la Prénationale féminine

Après une belle dernière saison, la formation entraînée par Grégory Neau a été promue dans l’élite régionale et va y viser le maintien.

Les féminines de Pouzioux-Vouneuil vont renouer avec le doux parfum des joutes de la Prénationale du côté des JSA Bordeaux, ce dimanche 25 septembre 2022.

Troisièmes de RF2 la saison passée, les protégées de Grégory Neau ont appris leur accession durant l’été. « L’année dernière, l’équipe a réalisé un parcours exceptionnel avec un effectif réduit. On a clôturé la saison avec seulement quatre défaites au compteur et une 3e place. Grâce à notre ranking, on a obtenu notre montée. On l’espérait fortement, c’est un petit coup du sort que nous avons accepté avec plaisir. Maintenant qu’on est en Prénationale, on compte bien s’y installer », explique le technicien.

Pour ce faire, le PVBC s’est considérablement renforcé à l’intersaison avec cinq arrivées. « Tous les postes sont doublés. Je dispose d’un groupe de onze joueuses (26 ans de moyenne d’âge). Nous avons enregistré le retour de notre ailière Justine Chaves, les arrivées de Solène Gonnord, Manon Lebeau (Stade Poitevin) et de Pauline Bourgade (Montamisé). À cela, une belle surprise avec la signature de Domante Serelyte, une internationale lituanienne chez les sourds. Son intégration s’est parfaitement déroulée. Dès lors que Domante s’est inscrite dans notre projet, j’ai décidé d’apprendre la langue des signes pour faciliter la communication. Et le basket reste un langage universel. »

Dans une poule très relevée, les Bleues tenteront de tirer leur épingle du jeu pour décrocher un maintien rapide. « C’est clairement un mini-championnat de France compte tenu de la mixité des équipes de la poule : quatre équipes bordelaises et trois du Limousin. Bressuire et l’ASPTT Limoges descendent de N3 et ambitionnent la remontée. Feytiat et Chauray sont des réserves de N1 et N3. Dans le groupe, beaucoup de filles ont déjà évolué à ce niveau. Elles sont capables de jouer yeux dans les yeux avec quelques équipes. On veut assurer le maintien le plus tôt possible. On s’appuiera sur notre collectif, notre jeu rapide. La seule ombre au tableau, c’est l’indisponibilité de notre gymnase pendant trois mois. À ce titre, nous remercions le Creps de Poitiers pour le prêt des installations », conclut Grégory Neau prêt à défier les JSA Bordeaux ce week-end.

Le programme

> Prénat. masc (poule A), 1re j. samedi : à 20h, Stade Poitevin – Saint-Rogatien ; à 21h, ASPTT Limoges – CEP Poitiers.

> RM2 (poule A), 1re j. samedi : à 19h, Rochefort – CEP Poitiers ; à 20h, CTC Ile de Ré/Saint-Clément – Pouzioux Vouneuil/Biard ; à 21h, Saint-Jean d’Angély – ASPTT Poitiers.

> RM3 (poule A), 1re j. samedi : à 21h, Pays Mélusin – La Jarrie, Neuville – Thouars ; dimanche, à 15h, Aytré – Châtellerault, Iteuil – Montamisé, Saint-Maixent – Migné-Auxances.
(Poule C), samedi : à 20h30, Limoges Saint-Antoine – Civray ; dimanche : à 15h, Chauvigny – Amicale Laïque Lavaufranche.

> Prénat. fém. (poule A), 1re j. dimanche : à 11h, JSA Bordeaux – Pouzioux Vouneuil/Biard ; à 15h, Stade Poitevin – ASPTT Limoges.

> Régionale fém. (poule A), 1re j. dimanche : à 16h, Cerizay – Montamisé.

Lien source : Régionaux : Pouzioux/Vouneuil retrouve la Prénationale féminine