RM3. Compétition et plaisir au Migné-Auxances BC

Promus en régional 3 pour la première fois de leur histoire, les Mignanxois visent le maintien tout en conservant leur état d’esprit.

Auteur d’un exercice 2021-2022 abouti avec un titre départemental et une finale de coupe de la Vienne (perdue face à Civray), le Migné-Auxances BC a décroché son ticket pour la Régionale 3. Une accession historique pour ce jeune club créé en 2008. Pour sa septième année consécutive sur le banc, Fabrice Hébert, son entraîneur dévoile la philosophie du club et révèle ses ambitions. « L’équipe seniors garçons a été créée en 2016 et depuis nous avons gravi les échelons de la DM3 à la RM3. Il y a trois ans, nous avons refusé la montée car nous n’avions pas l’assise nécessaire pour évoluer à ce niveau. La saison dernière, nous avons accompli un beau parcours avec une série d’invincibilités à partir de décembre en championnat. Ce passage en R3 est un vrai changement. On va découvrir un nouvel arbitrage, de nouveaux publics. Notre objectif est d’emmagasiner de l’expérience et d’obtenir le maintien le plus tôt possible. Le plus important à mes yeux est de conserver l’ambiance qui règne au sein du club où tout le monde participe à sa vie sociale : tenir une table de marque, arbitrer, coacher ou laver les maillots », explique l’entraîneur.

Groupe soudé

Pour décrocher le maintien, le technicien âgé de 47 ans pourra compter sur un effectif de 15 éléments majoritairement du cru. « Nous sommes un club formateur, la moyenne d’âge n’excède pas 25 ans. Je m’appuie sur des cadres, des valeurs sûres tant sur le plan sportif qu’humainement à l’image de Jean Renault, notre capitaine, Damien Boutin et Vincent Rouquie. Cet été, nous avons enregistré le retour de Lilian Zagar, Léonard Jacquemin et Émile Peuaud, des purs produits du club, ainsi que la signature de deux nouvelles recrues : Thomas Chassignol (Limoges) et Arthur Locquais. C’est un groupe soudé avec un excellent état d’esprit », confie l’ancien joueur du PEC.

Dans une poule où la Vienne compte six représentants (Châtellerault, Neuville, Iteuil, Montamisé, Lusignan et Migné-Auxances), les hommes de Fabrice Hébert espèrent tirer leur épingle du jeu en surfant sur la dynamique de la saison dernière. « Tous les postes sont doublés voire triplés, ce qui permet d’avoir un 5 majeur interchangeable et des combinaisons variées en fonction des situations de jeu. Ma seule crainte actuellement c’est l’état de forme très différent des uns et des autres. Il faut être vigilant. Dans le jeu, on s’appuiera sur ce qui a fait notre force la saison passée : une défense agressive et des contre-attaques rapides. »

Après une première victoire historique à l’extérieur face à Saint-Maixent (73-75), les Mignanxois comptent bien enchaîner à domicile, samedi soir, dans le derby face aux Neuvillois.

Lien source : RM3. Compétition et plaisir au Migné-Auxances BC