Tarbes : Christophe Méric, horloger : « Le changement d’heure été-hiver, c’est le meilleur »

Christophe Méric, horloger place Marcadieu, s’attend à un début de semaine chargé après le changement d’heure. Il génère pas mal de casses et de mises à l’heure.

Le début de semaine après le changement d’heure – ce samedi 29 octobre à minuit, il sera 23 heures – Christophe Méric, horloger, confie que ce sera « Bagdad », dans sa petite boutique de la place Marcadieu. En effet, il ajoute que « le changement d’heure été-hiver, c’est le meilleur. Car, on recule d’une heure. Et qu’est-ce que vous faites ? » (il mime le geste de faire faire marche arrière aux aiguilles). « C’est anti-mécanique. Normalement, il faut ajouter 11 heures de plus pour faire moins une heure. Mais, pour aller plus vite, ils reculent d’une heure, forcent, et ça casse. On a encore aujourd’hui beaucoup de casses, essentiellement sur les anciennes pendules mécaniques. Les Quartz, aujourd’hui, dans la plupart des cas, on peut faire marche arrière sans grand risque. En revanche, sur la mécanique c’est très fortement pas recommandé. Il faut éviter. Donc, pour moi, c’est très bien que le changement d’heure continue ».
En lien avec celui-ci, Christophe Méric s’attend aussi à recevoir « des gens qui ne savent pas mettre leur montre à l’heure : tout ce qui est montre connectée, digitale multifonction un peu compliquée. Les gens regardent l’heure avec ces outils mais ne savent pas tous comment la changer. Sur la semaine après le changement d’heure, je fais beaucoup de casses et de mises à l’heure. Je vais rentrer beaucoup de devis pour les casses. Les mises à l’heure, je le fais gratuitement même si on n’a pas acheté la montre chez moi ».

Restauration complète

Christophe Méric confie qu’il a encore énormément de pendules mécaniques chez les particuliers. « Chez moi, j’ai un atelier de 6 m par 2, 50 m de rayon de pendules stockées en attente de réparation. On est dans une zone relativement rurale, donc des pendules, il y en a. Là, je suis sur une pendule des années 30 et une autre de Napoléon III. J’amène le mouvement chez moi. Je le répare et le ramène. Là, j’effectue une restauration mécanique complète (mouvement, sonnerie). J’ai rentré aussi une Mauresque, une Comtoise, etc. Il y a à faire ». Christophe Méric précise que son activité principale concerne « la pendulerie, la montre mécanique et automatique et un peu la montre quartz. Le plus, cela va être le changement de pile, de bracelet et aussi les restaurations de montres et de pendules ». Il ajoute évidemment que le montant de la restauration dépend de l’état de la pendule ou de la montre.
Une chose est sûre, l’horloger de Marcadieu sera à l’heure du changement d’heure. Les clients risquent d’attendre un peu en début de semaine prochaine.
 

Lien source : Tarbes : Christophe Méric, horloger : « Le changement d’heure été-hiver, c’est le meilleur »