Tarbes : des riverains excédés par les conducteurs de trottinettes électriques

Des riverains tarbais dénoncent les comportements dangereux de certains usagers de trottinettes. Avec ou sans moteur électrique, que dit la législation qui encadre la circulation de ces engins de plus en plus plébiscités?

Motivation ludique ou engagée pour le respect de l’environnement, de plus en plus de personnes se tournent vers les trottinettes, avec ou sans moteur électrique, pour se déplacer en ville.
À Tarbes, ces petits engins font désormais partie du paysage urbain, au grand damn de certains riverains qui dénoncent les comportements à risque des « pilotes », et leur manque de civisme.

À la faveur de la réunion de quartier du centre-ville, plusieurs participants ont interpellé le Directeur départemental de la sécurité publique (Ddsp65) et commissaire divisionnaire de police Laurent Sindic. « Ils circulent sur les trottoirs. Que comptez-vous faire ? » S’il comprend la colère des riverains, Laurent Sindic, rappelle la législation en vigueur.

La guerre des trottoirs

« Il faut traquer ce phénomène. Mais ils ont le droit d’y circuler jusqu’à 6 km/h. » Si la trottinette n’est pas motorisée, son usager est alors considéré comme un piéton, au même titre que les utilisateurs de skateboard et doit circuler sur le trottoir. En revanche, lorsqu’il s’agit de trottinettes avec moteur électrique, considéré comme engin de déplacement électrique, le conducteur doit emprunter les pistes cyclables, lorsqu’elles existent.

Leur circulation sur les trottoirs est formellement interdite, et punie d’une contravention de 4e classe : 135 euros.

Brider la vitesse

Autre phénomène constaté, la vitesse à laquelle circulent les engins. En France, la loi dispose qu’un engin à déplacement électrique ne peut rouler à plus de 25 km/h, même hors agglomération. « Circuler avec une trottinette débridée vaut une contravention de 5e classe avec 1 500 € d’amende » a rappelé Laurent Sindic. À noter : si l’engin est capable de rouler au-delà de 25 km/h, il faudra alors brider le moteur pour être totalement en règle.

Règles et équipements obligatoires

Pour être en conformité avec la loi, un conducteur de trottinette électrique doit être âgé d’au moins douze ans, et ne peut circuler avec des écouteurs vissés aux oreilles.
Il est formellement interdit de monter à plusieurs sur un seul engin à déplacement électrique.
La trottinette doit être équipée d’un avertisseur sonore type klaxon t de feux avant et arrières.
Pour circuler de nuit, le conducteur de la trottinette électrique doit revêtir un gilet rétroréfléchissant pour être visible.
Enfin, il est obligatoire de contracter une assurance responsabilité civile pour circuler.

Lien source : Tarbes : des riverains excédés par les conducteurs de trottinettes électriques