Tarbes : le corps momifié pourrait être celui d’un homme porté disparu au début de l’été

La mort de la personne découverte dans la nuit de lundi à mardi près du centre hospitalier de Tarbes, serait d’origine naturelle. 

À la recherche d’un veau échappé de l’abattoir de Tarbes, les policiers avaient découvert un cadavre en état de momification dans la nuit de lundi à mardi, près du centre hospitalier de Tarbes. L’autopsie pratiquée sur le corps jeudi à l’institut médico-légal de Toulouse “n’a pas révélé de lésion traumatique”.

A lire aussi :
Hautes-Pyrénées : à la recherche d’un veau échappé de l’abattoir de Tarbes, les policiers découvrent un cadavre momifié

“Rien ne laisse supposer une intervention extérieure, en l’état actuel des choses, précise la police. La piste de la mort d’origine naturelle est, pour l’instant, largement privilégiée.” Par ailleurs, le cadavre découvert par les policiers dans la nuit de lundi à mardi sur les berges de la rivière de la Gespe, à proximité du centre hospitalier de Tarbes, pourrait être celui d’un homme disparu au début de l’été.

“Nous allons procéder à des comparaisons de prélèvements ADN pour savoir si le cadavre serait lié à une possible disparition signalée à nos services début juillet, de manière à confirmer ou à infirmer notre sentiment. Si c’est bien la personne à laquelle nous pensons, il pourrait s’agir d’un homme qui aurait entre 50 et 60 ans, et qui résiderait sur la région tarbaise”. 

Lien source : Tarbes : le corps momifié pourrait être celui d'un homme porté disparu au début de l'été