Trophées du rugby amateur 2022 en Hautes-Pyrénées : votez pour la meilleure Jeune joueuse

Vous avez rendez-vous, jusqu’au 13 novembre, pour voter en ligne sur le site internet de La Dépêche du Midi afin d’élire les meilleurs joueurs et joueuses du rugby amateur haut-pyrénéens. Elles et ils seront récompensés lors d’une cérémonie organisée le 24 novembre prochain.
Place aux joueuses de la catégorie Jeune joueuse

Eulalie Sajous (Las Orsas-Pays de Lourdes), déjà un beau parcours

Eulalie Sajous.
Eulalie Sajous.
DDM

Toute petite, Eulalie est tombée dans la marmite rugbystique puisqu’elle est la fille de Jean-Marc, qui a débuté sa carrière en junior à Pontacq, et l’a poursuivi à Adé puis à Saint-Pé-de-Bigorre, actuellement entraîneur de l’U.S Adé ; quant à sa maman, elle est la trésorière du club adéen.

Eulalie, jeune fille de 18 ans, a pris sa première licence en 2018 et porte les couleurs du Rassemblement Las Orsas-Pays de Lourdes. Elle opère indifféremment à la mêlée ou à l’ouverture… avec une préférence pour le numéro 10. Elle poursuit des études d’audioprothésiste à Cahors. Eulalie, malgré son peu d’années de pratique, peut se targuer déjà d’un beau parcours : titulaire dans l’équipe de l’académie de Tarbes avec l’établissement Jean Dupuy, entraînée par Stéphane Ducos, deux ans en élite CD 65 et elle a joué au plus haut niveau, ce qui lui a permis d’acquérir de l’expérience au sein de son club, puisqu’elle est licenciée à Adé depuis 2018. Elle s’est frottée à des formations plus huppées telles celles de Bordeaux ou La Rochelle.

Très prise par ses études, el la route à faire entre le lieu de ses études, Cahors et le domicile de ses parents, à Juncalas, Eulalie regrette de ne pouvoir travailler son coup de pied, qui dit-elle est « mon point faible ».

Ce qui est un moindre mal eu égard au sérieux qu’elle apporte aux entraînements et dans les rencontres qu’elle dispute, amenant de la sérénité à sa ligne d’attaque et une faim de vaincre de tous les instants.

Valentine Perefarres (Las Petitas Magnoac), met ses «petites» dans le droit chemin

Valentine Perefarres.
Valentine Perefarres.
DDM

Après avoir débuté à l’âge de 11 ans avec la section rugby du collège, Valentine Perefarres a rejoint le Magnoac et son groupe de féminines depuis 2018.

Seulement âgée de 22 ans, Valentine occupe le poste d’arrière du Rassemblement pyrénéen « Las Petitas du Magnoac ».

Valentine prépare un Master à la faculté de droit de Toulouse (relations et ressources humaines). Outre son emploi du temps et ses longs déplacements, Valentine prend son rôle de joueuse de rugby à cœur. Téméraire, volontaire, à l’écoute de son staff pour sa progression personnelle et collective, Valentine répond toujours présente. Comme elle est aussi une grande animatrice du groupe hors terrain, ou elle fait entière unanimité.

Aussi, elle s’excuse presque d’avoir été choisie : « Je pense que beaucoup d’autres filles méritaient d’être nommées, mais je respecte cette décision comme je l’apprécie.

Pour en revenir à la saison passée, que du bonheur, du plaisir. Ce titre de championne d’Occitanie et la montée enF2 resteront pour moi comme pour tout le groupe un souvenir impérissable. Notre parcours en championnat de France aussi. Des journées avec beaucoup d’émotion, mais hélas cette défaite (0-3) contre le Metro Racing 92 nous laisse à toutes un goût d’inachevé. Mais encore quel plaisir de faire le sport que l’on aime, surtout sans se prendre la tête, dans une ambiance bon enfant».

Lien source : Trophées du rugby amateur 2022 en Hautes-Pyrénées : votez pour la meilleure Jeune joueuse