Trophées du rugby amateur 2022 en Hautes-Pyrénées : votez pour le meilleur joueur de 1re série

Vous avez rendez-vous, jusqu’au 13 novembre, pour voter en ligne sur le site internet de La Dépêche du Midi afin d’élire les meilleurs joueurs et joueuses du rugby amateur haut-pyrénéens. Elles et ils seront récompensés lors d’une cérémonie organisée le 24 novembre prochain. Place aux joueurs de 1re série.

Cyril Bousses (Aureilhain), le 3e de ligne de métier

Cyril Bousses (Aureilhan)
Cyril Bousses (Aureilhan)

Cyril Bousses (29 ans) a été aspiré par le rugby tout jeune dans le Gers par Philippe Barthe qui le conduisait aux entraînements de Marciac d’abord, puis à Auch. Charpenté sur les regroupements et un œil vif aux contours de la mêlée, il a toujours occupé le poste de 3e ligne centre. Quand on parle rugby avec Cyril, c’est d’abord à propos de l’importance de la mêlée qui permet de gratter des ballons afin de pourvoir la ligne de trois-quarts sur toute une rencontre. Licencié à Aureilhan depuis 2015, le flanker orange et bleu est fidèle à cet esprit de club qui règne au sein de l’ASCA.

Sur ces dernières années, le Covid, qui a fortement perturbé le rugby amateur, a empêché Cyril de vraiment s’exprimer. Lors de la première rencontre en championnat R2 2022-2023, le troisième ligne centre d’Aureilhan a quitté le terrain sur blessure. On le retrouvera prochainement sur les terrains pour hisser Aureilhan en haut de l’affiche. Un œil malicieux sur le jeu, le respect de l’adversaire avant tout, Cyril se confie : « J’adore l’esprit de groupe qui a toujours régné à Aureilhan avec une bande de copains qui occupe ses dimanches à fournir ses meilleures prestations pour aller le plus loin possible sur un championnat qui me tarde de rejoindre très vite ».

Thibault Serfs (Tournay), le coeur rouge et noir

Thilbault Serfs (Tournay)
Thilbault Serfs (Tournay)

« Je suis un peu surpris… Y’en a peut-être qui la mérite plus que moi. Après, je ne regarde pas la perf’individuelle, sinon, j’aurais fait autre chose… », souriait Thibault Serfs à l’annonce de sa nomination aux Trophées du rugby amateurs 65.

Pour ce demi-de-mêlée qui n’a connu qu’un seul club, si on excepte la parenthèse en Belascain à Pessac, son cœur est rouge et noir.

« Tournay Sports c’est mon club, Tournay, c’est ma ville, c’est là où je suis allé à l’école, au collège, là où j’ai mes copains. Tournay, c’est un peu tout pour moi », continuait celui qui maintenant « habite loin », du côté de Sadourdin, mais qui deux fois par semaine fait le trajet jusqu’au Rensou pour les entraînements, avant de retrouver le stade et les copains le dimanche pour les matchs.

« Je joue pour les copains, pour le club, pour la ville », poursuit celui qui, depuis seniors, n’a joué qu’à la mêlée. « J’ai bien dépanné quelques fois sur d’autres postes, mais demi de mêlée, j’ai appris depuis tout petit, à l’école de rugby et c’est resté », continuait-il avant de rejoindre ses coéquipiers pour le dernier entraînement de la semaine, pour préparer de nouvelles échéances, et pourquoi pas, au printemps prochain, revoir l’Arros couler en rouge et noir…

Lien source : Trophées du rugby amateur 2022 en Hautes-Pyrénées : votez pour le meilleur joueur de 1re série