Trophées du rugby amateur 2022 en Hautes-Pyrénées : votez pour le meilleur joueur de 2e série

Vous avez rendez-vous, jusqu’au 13 novembre, pour voter en ligne sur le site internet de La Dépêche du Midi afin d’élire les meilleurs joueurs et joueuses du rugby amateur haut-pyrénéens. Elles et ils seront récompensés lors d’une cérémonie organisée le 24 novembre prochain. Place aux joueurs de 2e série

Paul Duclos, pilier de l’US Capvern

Un petit tour sur le plateau de Capvern où nous sommes allés à la rencontre de Paul Duclos, pilier à l’US Capvern. 30 ans, l’âge mûr pour le poste de pilier.

La carrière de Paul, qui est vendeur et responsable dans une grande marque de bricolage à Tarbes, a connu une pause car après avoir fait partie de l’école des jeunes de Trie, Paul a dû, à cause de son travail, stopper le rugby plus de quatre ans. Une fois plus assis dans sa situation professionnelle, il décide de reprendre une licence à Capvern.

« C’est plus le plaisir et la passion qui m’ont fait reprendre. C’est indispensable de faire, après une semaine de boulot, le vide. Le terrain, l’ambiance, sont pour moi une priorité ».

Sur le plateau de Capvern, l’homme de l’ombre et de devoir a retrouvé le plaisir du rugby : « C’est un club extra, tout le monde est là pour s’amuser, passer un bon moment ensemble. L’ambiance est bonne. Sportivement, il y a comme partout des hauts et des bas. Mais aussi des saisons références, comme celle où l’on est resté invaincu toute la saison, et celle où l’on perd en 32e de finale du championnat d’Occitanie. Mais l’essentiel est, comme je le souligne, prendre du plaisir entre copains, c’est primordial ».

Jérôme Queré (Séméac), le travail dans la discrétion

Jérôme Queré de Séméac
Jérôme Queré de Séméac
DDM

Malgré son âge, 35ans, il n’a débuté le rugby que depuis 4 ans à Bazet, car il a passé toute sa jeunesse à jouer au foot à Barbazan puis à Horgues. C’est grâce à son copain Kilian Zenasni qu’il a commencé le rugby dans l’équipe de Bazet/Andrest pour le plus grand plaisir, aussi, de son père Eric qui a joué à un bon niveau à Trie dans le passé.

Ensuite il a passé un an au Marquisat, ce qui lui a permis d’être le buteur de la sélection des Hautes-Pyrénées, malheureusement le Covid a arrêté la compétition, avant de rejoindre le Séméac Olympique il y a deux ans.

Ce garçon très discret, travailleur, prend beaucoup de plaisir à jouer devant des stades bien remplis et surtout, s’il a choisi le SO, c’est parce qu’il y a une bonne ambiance et qu’il a été très bien accueilli par les dirigeants, les entraîneurs Sébastien Polanco, Christophe Clair et les joueurs qui pourtant depuis leur jeune âge ont fait toutes leurs classes ensemble dans les équipes du BALS. Comme c’est souvent le cas grâce à son passé de footeux, lui qui opère à l’aile de son club est un très bon buteur, et en plus il a une bonne pointe de vitesse.

Il a déjà remporté un titre avec Séméac la saison dernière, la finale du terroir de 2e série, en réussissant les trois pénalités qui ont permis à son équipe de battre Capvern 9 à 7. Diplômé d’un CAP bâtiment, il est cariste préparateur à la SIDV et en plus il a obtenu un diplôme BPJEPS Activités Physiques. Alors rien d’étonnant que pacsé à Cassy, ce père de 2 enfants, un garçon qui joue au foot et une fille au basket, occupe ses temps libres à s’occuper des jeunes footeux de Barbazan. Un peu surpris d’avoir été nominé, il espère maintenant que tous ceux qui supportent le SO vont se mobiliser pour lui permettre de décrocher ce trophée car quand il participe à une compétition, c’est pour la gagner.

Lien source : Trophées du rugby amateur 2022 en Hautes-Pyrénées : votez pour le meilleur joueur de 2e série