Un groupe de hackers russes revendique une cyberattaque contre Thales

Nous posons la question : y a-t-il un rapport avec l’annonce claironnante du groupe Thalès qui avait soi-disant trouvé la « parade » contre les attaques de drones, sous-entendu russo-iraniens ?

Voici ce qu’écrit le 25 octobre 2022 le site 20 Minutes : « Face à la menace des drones, Thales a développé PARADE pour les neutraliser “en quelques minutes voire secondes”. »

L’utilisation des drones dans la guerre en Ukraine montre combien ces derniers représentent une menace émergente. (…)

L’entreprise spécialisée dans l’aérospatiale, la défense, la sécurité s’est associée au CS Group pour développer des systèmes de protection déployable modulaire antidrones (PARADE). Ces systèmes peuvent être déployés en moins de deux heures, et nécessitent une empreinte au sol inférieure à 120 mètres carrés. En déclenchant un brouilleur, qui interrompt le signal entre le drone et sa télécommande, l’opérateur PARADE peut neutraliser les menaces rapidement. « C’est l’affaire de minutes, voire de secondes », estime Eugène Cau, directeur de la lutte antidrones au CS Group. Le système sera notamment utilisé pour sécuriser la Coupe du monde de rugby 2023.

Réponse : pas forcément, puisque le groupe français avait déjà été visé par une cyberattaque en janvier 2022.

– La Rédaction d’E&R –


 

Après l’hôpital de Corbeil-Essonnes, en région parisienne, en août dernier, Lockbit 3.0 aurait pris pour cible le groupe d’électronique français Thales. Dans une communication sur le darknet, le groupe de hackers russes revendique en effet une cyberattaque contre l’entreprise spécialisée dans l’aérospatiale, la défense et la sécurité, révèle Franceinfo, lundi 31 octobre.

Dans leur communiqué, les hackers ne réclament aucune rançon, mais indiquent que « toutes les données disponibles seront publiées » et ont diffusé un décompte allant jusqu’au 7 novembre prochain. En outre, les pirates proposent leur aide aux clients de Thales qui souhaiteraient déposer plainte contre le groupe « qui a grandement négligé les règles de confidentialité », selon eux.

Contacté par nos confrères, Thales affirme que ses experts en cybersécurité enquêtent actuellement sur cette attaque revendiquée, afin de vérifier si des données ont été volées et, si c’est le cas, les identifier. Pour l’heure, aucune plainte n’a été déposée.

Lire l’article entier sur capital.fr

Ce dont les hackers russes sont vraiment capables

L’équipe d’Underscore prend la défense de l’Ukraine, mais revient sur l’efficacité des hackers russes.

Lien source : Un groupe de hackers russes revendique une cyberattaque contre Thales