Une Américaine l’emporte sur un Russe à l’élection à la tête de l’agence des télécoms de l’ONU

L’Union internationale des télécommunications, le gendarme mondial des télécoms a élu son prochain secrétaire général, l’Américaine Doreen Bogdan-Martin, remportant le scrutin haut la main face à son adversaire russe…

[…]

L’Union internationale des télécommunications n’est pas une énième sous-commission internationale aux pouvoirs limités sous la houlette de l’ONU. « C’est l’organisation internationale la plus importante dont vous n’avez jamais entendu parler », écrivait en 2020 Kristen Cordell, chercheuse au Center for Strategic International Studies, un institut de recherche international basé aux États-Unis.

C’est d’abord l’une des autorités internationales de régulation les plus anciennes au monde. Fondée en 1865, elle a commencé par aider à codifier le morse ou encore mettre tout le monde d’accord pour utiliser les mêmes signaux de détresse. Elle avait aussi pour mission de réglementer les communications internationales par télégraphe.

[…]

Ce pouvoir réglementaire confère à cette autorité internationale un attrait pour tous ceux qui veulent mieux contrôler le trafic sur les vastes autoroutes de l’information. Les enjeux actuels pour les dirigeants de l’UTI sont la définition des standards pour des technologies aussi stratégiques que la 5G, l’intelligence artificielle ou encore la reconnaissance faciale. Autant de dossiers « qui intéressent au premier chef des pays autoritaires », note Kristin Cordell.

Lire l’intégralité de l’article sur france24.com

Lien source : Une Américaine l'emporte sur un Russe à l'élection à la tête de l'agence des télécoms de l'ONU