Une pétition contre l’abattage des arbres du cimetière de Mirebeau

Le projet de la municipalité de Mirebeau d’abattre 18 des 40 arbres de son cimetière n’est pas du goût de tous. Une habitante de la commune a même lancé une pétition pour s’y opposer.

Dégradation des pierres tombales à cause des racines, salissures avec les fientes d’oiseaux, espèces malades qui se meurent : la municipalité de Mirebeau a dressé un constat qui la pousse, selon elle, à faire abattre dix-huit des quarante arbres – des ifs et des cyprès – de son cimetière dont certains sont centenaires. L’opération devrait avoir lieu dans quelques jours.

Ce choix n’est pas du goût de tous. Habitante de la commune depuis trois ans et originaire d’un village juste à côté, Emilie Zagar a décidé de lancer une pétition, sur papier et en ligne. “Je ne suis pas contre l’abattage s’il y a un danger ou une maladie avérés. Mais je propose de réévaluer le nombre d’arbres à abattre et de trouver des alternatives pour limiter les dégradations, notamment pour faire fuir les oiseaux”, nous a t-elle expliqué au téléphone mardi 13 septembre 2022.

Près d’une centaine de signatures

Celle qui se revendique comme une citoyenne lambda (“je ne suis pas dans l’opposition municipale ni dans une association”) explique juste être “attachée à mon territoire. Je veux seulement faire comprendre que les arbres font partie de notre patrimoine”, d’autant plus “qu’il y a déjà peu d’arbres dans le Haut-Poitou”.

“Pas forcément une fervente écolo”, Emilie Zagar dit avoir déjà été interpellée par l’abattage d’arbres à la fontaine aux femmes (également sur Mirebeau) il y a quelques années. “Et cet été, il y a encore eu toute une rue où les arbres ont été abattus, sans que l’on sache pourquoi. Alors, ce qui se passe au cimetière est  la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.”

Sur papier, sa pétition a déjà recueilli une soixantaine de signatures. “J’étais notamment sur le marché ce week-end.” En ligne, Emilie Zagar revendique une trentaine de signatures.  Elle précise aussi avoir pris contact avec le groupement national de surveillance des arbres.

Vienne Nature remonte au créneau

Le 6 septembre 2022, le maire de Mirebeau Daniel Girardeau assurait ne pas avoir reçu de courrier de la part Vienne Nature, l’alertant sur l’importance de préserver les arbres du cimetière. 

Dans une lettre ouverte, l’association revient à la charge. Elle précise à nouveau que “ces arbres avaient été répertoriés lors de l’inventaire des arbres remarquables que notre association a mené entre 1996 et 1999”.

Vienne Nature indique également que “ifs et cyprès, sont depuis plusieurs millénaires associés aux traditions mortuaires et particulièrement aux cimetières. Réputé imputrescible, le cyprès symbolise par exemple l’immortalité. Leur présence participe à
transmettre un patrimoine culturel très ancien. De plus, ils jouent un rôle paysager indéniable et contribuent au maintien d’une certaine biodiversité. “

Lien source : Une pétition contre l'abattage des arbres du cimetière de Mirebeau