Une recrudescence de syphilis paralyse le milieu du porno

Temps de lecture : 2 min

En Europe, de nombreux tournages sont actuellement mis en pause en raison d’un pic de l’épidémie.

Depuis 2020, la syphilis fait un retour retentissant. | Jp Valery via Unsplash
Depuis 2020, la syphilis fait un retour retentissant. | Jp Valery via Unsplash

La production de films pornographiques est actuellement à l’arrêt, à la suite d’une recrudescence des cas de syphilis constatée sur le continent européen. Cette infection sexuellement transmissible (IST) peut être facilement soignée à l’aide d’antibiotiques, rappelle The Independent, mais elle peut en revanche avoir des conséquences extrêmement graves si elle n’est pas traitée à temps. Or ses symptômes sont relativement bénins en apparence, donc difficiles à repérer.

«Les professionnels sont terrifiés», explique Lianne Young, ancienne actrice toujours en contact avec un grand nombre de travailleurs et travailleuses du milieu du X. «Ils perdent actuellement beaucoup d’argent. Et le fait que les producteurs et les performeurs travaillent à la fois en Europe et outre-Atlantique fait que les IST traversent aisément les frontières.»

La crainte est que certains tournages ne s’arrêtent pas malgré les cas de syphilis, la pression économique étant trop forte. Il n’est d’ailleurs pas rare que des acteurs et actrices préfèrent ne rien dire plutôt que de perdre leur place sur un tournage. Une situation abordée récemment par Ovidie dans sa série Des gens bien ordinaires, se déroulant dans le milieu du porno.

Le Royaume-Uni pourrait être particulièrement touché par l’épidémie, prévient Lianne Young, les règles liées à la santé sexuelle et au dépistage y étant moins strictes que dans l’Union européenne. «En Europe, tout le monde est testé tous les sept à quatorze jours. Au Royaume-Uni, la plupart des acteurs porno se testent eux-mêmes, tous les vingt-huit jours.»

Fœtus en danger

Plusieurs noms du cinéma porno britannique appellent à la formation d’une union afin que la corporation puisse plus facilement transmettre les informations, et sonner l’alarme de manière plus efficace. Mais cela ne se fait pas en un jour. «Nous devons nous unir pour offrir à tous du soutien et de l’éducation», déclare Jason Mankell, qui travaille dans le milieu de la pornographie depuis plus de vingt ans. «L’industrie du film pour adultes a changé avec les années, accueillant un nombre croissant de personnes, mais nous devons maintenir des standards élevés.»

Cette prolifération de la syphilis ne vient pas de nulle part; elle fait suite à une augmentation conséquente des cas de syphilis aux États-Unis, où le nombre de personnes touchées a augmenté de 26% entre 2020 et 2021. Les centres de santé américains rappellent en outre que, contractée pendant une grossesse, la syphilis peut toucher gravement les fœtus et mener à une fausse couche.

Lien source : Une recrudescence de syphilis paralyse le milieu du porno