Vols de vélos en série à Bagnères-de-Bigorre : la gendarmerie appelle à la prudence

Après une série de vols de vélos perpétrés dans le secteur de Bagnères-de Bigorre, la gendarmerie sensibilise la population au phénomène et appelle à la prudence.

Les gendarmes de Bagnères-de-Bigorre souhaitent sensibiliser la population locale via la page  PanneauPocket de la compagnie, après une série de vols de vélos perpétrés depuis deux mois dans le secteur.

V.T.T, vélos à assistance électrique, de valeur marchande plus ou moins importante… au total, une dizaine de cycles a disparu. Pour lutter contre ce phénomène, les militaires conseillent : “d’opter pour un antivol solide en forme de U car les câbles fins se sectionnent facilement.  De toujours attacher son vélo, même pour le temps de faire une petite course, et d’attacher le cadre et la roue avant à un point fixe.” Et si cela ne suffit pas, des solutions existent pour retrouver votre bien dérobé.

Marquer son vélo

Si certains biens ont été volés sur la voie publique, la majorité des méfaits a été commise dans des halls d’immeubles, des jardins et abris de jardins. Si depuis le 31 décembre 2020, les commerçants sont dans l’obligation de «marquer» les vélos pour les inscrire dans le Fichier national unique des cycles identifiés, la gendarmerie conseille aux propriétaires de vélos non marqués de se rendre chez un revendeur habilité pour effectuer l’identification avec une pièce d’identité et une facture.

Coût de l’opération : entre 10 et 30 euros. Néanmoins, le marquage a un effet dissuasif sur les voleurs, et facilite le travail des gendarmes lors de la restitution des cycles retrouvés à leurs propriétaires.
 

Lien source : Vols de vélos en série à Bagnères-de-Bigorre : la gendarmerie appelle à la prudence