Championnats du monde : sept coureuses de la FDJ-Suez-Futuroscope en Australie

Sous les couleurs de leur sélection nationale, Marie Le Net, Evita Muzic, Jade Wiel, Cecilie Uttrup Ludwig, Vittoria Guazzini, Grace Brown et Brodie Chapman sont les membres de l’équipe née et basée dans la Vienne présentes aux Mondiaux.

Les championnats du monde de cyclisme se dérouleront du 18 au 25 septembre 2022 à Wollongong, en Australie. La FDJ-Suez-Futuroscope sera présente en force avec pas moins de sept coureuses appelées, soit la moitié de son effectif. « Au total, nous avions dix présélectionnées », précise Stephen Delcourt, le manager de la formation née et basée dans la Vienne qui fera le déplacement pour l’occasion. Stine Borgli, Emilia Fahlin et Marta Cavalli, ces deux dernières étant blessées, auraient pu, en effet, être du voyage.

En équipe de France, Evita Muzic (course en ligne) fait partie de la sélection, tout comme Jade Wiel (course en ligne) et Marie Le Net (contre-la-montre, relais mixte et course en ligne).

Ces deux dernières remplacent la championne de France Audrey Cordon-Ragot, victime d’ennuis de santé et forfait pour l’ensemble des épreuves.

Toujours chez les Bleues, il faut aussi noter la présence Gladys Verhulst qui portera les couleurs de la FDJ-Suez-Futuroscope à partir de la saison prochaine.

Chez les étrangères, la Danoise Cecilie Uttrup-Ludwig (course en ligne), l’Italienne Vittoria Guazzini (contre-la-montre, relais mixte et course en ligne) et les Australiennes Grace Brown (contre-la-montre, course en ligne) et Brodie Chapman (course en ligne), en partance pour Trek-Segefredo, sont aussi du voyage en Australie. « Sur un parcours difficile, Cecilie Uttrup-Ludwig peut avoir son mot à dire si elle a récupéré de la Vuelta. Restant sur une très belle Vuelta, où elle a remporté une étape, Grace Brown est aussi en forme. Elle a les moyens d’aller chercher quelque chose sur le contre-la-montre comme sur la course en ligne. Chez les espoirs, Vittoria Guazzini peut tirer son épingle du jeu. On espère qu’une de nos coureuses ramènera au moins une médaille des Mondiaux. Ce n’est jamais encore arrivé », confie Stephen Delcourt. « Avoir autant de sélectionnées démontre la qualité de notre groupe et récompense notre saison exceptionnelle (17 succès). C’est aussi pour ça que nous travaillons pour consolider notre effectif », souligne-t-il.

Un effectif de 15 en 2023 ?

Après les signatures de Gladys Verhulst et de Loes Adeguess, l’effectif prend forme pour 2023. En fin de contrat, Stine Borgli et Emilia Fahlin ont reçu des propositions et pourraient bien rempiler. Si tel était le cas, FDJ-Suez-Futuroscope compterait 15 coureuses. De même, Marta Cavalli, liée avec la formation française jusqu’en 2023, serait proche d’une prolongation pour une année supplémentaire.

En marge des Mondiaux et de ces négociations, la FDJ-Suez-Futuroscope sera aussi au départ du Grand Prix d’Isbergues, dimanche 18 septembre 2022, la dernière manche de la Coupe de France. Pour aller chercher un 18e succès ?

> Championnats du Monde de cyclisme à Wollongong (Australie) : contre-la-montre élites dames dimanche 18 septembre (34,2 km), relais mixte mercredi 21 septembre (28,2 km), course en ligne élite dames samedi 24 septembre (164,3 km).
> Grand Prix d’Isbergues : dernière manche de la Coupe de France femmes, dimanche 18 septembre.

– L’équipe : Clara Copponi, Maëlle Grossetête, Eugénie Duval, Stine Borgli, Victorie Guilman.

Lien source : Championnats du monde : sept coureuses de la FDJ-Suez-Futuroscope en Australie