Le Dr Martine Wonner suspendue pendant un an

Médecin psychiatre et ancienne députée du Bas-Rhin, Martine Wonner est suspendue de son activité professionnelle pendant un an, a décidé la chambre disciplinaire du Conseil de l’Ordre des médecins du Grand Est devant laquelle elle a comparu le 4 novembre 2022.

Martine Wonner et son avocat Me Brusa (DR)
Martine Wonner et son avocat Me Brusa (DR)

Même s’il s’agit d’une décision purement politique, ce n’est pas la parlementaire qui a été sanctionnée d’une suspension d’exercer, ce vendredi 25 novembre, mais bien la médecin psychiatre. Elle a comparu devant ses pairs, le 4 novembre dernier, à la suite de deux plaintes. L’une a été déposée en avril 2021, par le collectif NoFakeMed, dont le but est de « promouvoir la médecine, les soins et les thérapeutiques fondés sur les preuves scientifiques » et d’« informer et d’alerter sur les dangers des fake médecines ». Il lui reproche des entorses répétées au code de déontologie médicale. Et, notamment, la publication d’informations erronées par voie de presse et sur les réseaux sociaux et l’utilisation de sa qualité de médecin pour participer à des actions publiques.

Médecin et parlementaire

L’autre a été déposée en juillet 2021 par le Conseil national de l’Ordre des Médecins (Cnom). Celui-ci lui reproche les mêmes choses, mais il ajoute que Martine Wonner a accueilli à sa permanence de députée des personnes sans masque et a elle-même participé à des manifestations sans masque. En outre, elle a dénoncé l’utilisation du Rivotril dans les Ehpad, elle a tenu des propos allant à l’encontre de la politique sanitaire dans le film Hold Up, alors qu’elle y est présentée à la fois comme psychiatre et députée. Bref, elle aurait intentionnellement mélangé sa qualité de médecin et celle de parlementaire.

Son avocat, Me Carlo Alberto Brusa, a publié un communiqué expliquant que Martine Wonner « est salie par cette décision qui porte non seulement atteinte à son honneur et à sa probité et qui remet en cause la liberté d’expression dans son principe, mais encore plus dans le cadre de la fonction parlementaire. » Il ajoute que Martine Wonner allait continuer à se battre « pour défendre les principes et les valeurs qu’elle a toujours défendus devant l’Assemblée nationale et en dehors, principe et valeurs qui apparaissent d’autant plus fondés depuis ce jour ».
Elle interjette donc appel de cette décision.

Rappelons que le 4 novembre 2022, la chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins de Bourgogne Franche-Comté a également prononcé une interdiction d’exercer la médecine pendant 9 mois au sénateur LR de la Côte-d’Or, Alain Houpert, pour « fautes déontologiques ».

Lien source : Le Dr Martine Wonner suspendue pendant un an