Les boulangers sont à la rue

Ces commentaires bassement humains.

On va remettre les choses au clair, vu les ignares qui pullulent.

“Ils avaient qu’à pas quitter EDF” : c’est la puissance du compteur qui compte, pas le fournisseur. Tous ceux qui sont >36 KvA, qu’ils soient chez EDF ou un autre, voient leur facture multipliée.

“Ce sont des bourgeois” (mon commentaire préféré) : Ouais mec, t’as raison. Des bourgeois qui bossent 16 h par jour. Faudrait revoir la définition du “bourgeois”, et lire quelques auteurs pourtant assez bien vus sur E&R.

“Faut revenir au four à bois” : Ha ha. Faut ausis sortir de sa ville et aller voir le prix du stère dans certaines régions, notamment en montagne. Ma mère vit en Picardie, plaine : bois pas trop cher. Je vis en Savoie : très cher. Pas pareil d’exploiter en montagne. On peut piger ça quand on vit en IDF ou bien ?

“Ils faisaient quoi pendant les GJ ?”. OK. Quand ton chiffre d’affaire pour lequel tu paies des cotisations ahurissantes chute de 70% par jour parce que le rond-point est bloqué, tu fais quoi ? tu vas leur rouler des pelles ? ce sont eux qui allaient payer le personnel au moins ?

“Ils étaient tous pour le pass sanitaire”. Une boulangerie dans le secteur d’origine de ma femme, en Alsace, en avait rien à foutre. Le personnel servait sans masque. Sauf que : sur google, leur note est passée de 4,7 à 3,1 dans la foulée, des gonzesses hystériques du covid venant systématiquement les descendre en flamme en note et commentaire, “ouin ouin on ne respecte pas les gestes barrières ni le port du masque dans cette boulangerie”.

Affligé par des coms de gens qui ont probablement des petits tafs pépères, qui semblent se réjouir de la disparition des artisans au profit des multinationales, et qui comme grands rebelles, vont encore plus contribuer au grand capital en ne bouffant que chez du franchisé et du macdo et consorts.

Répondre à ce message

Lien source : Les boulangers sont à la rue