Les Lourdais ramènent deux médailles des championnats de France de body-building

Belle performance que celles des compétiteurs lourdais aux championnats de France de body-building. Deux d’entre eux ramènent des médailles !

Lourdes compte désormais un vice-champion de France de body-building et un médaillé de bronze. Belle performance que celle des quatre concurrents lourdais pour leur première participation à ces championnats de France.

Cédric s’est donc classé deuxième de sa catégorie, celle des Men Athlétic. Il ne s’est avoué vaincu que devant un adversaire aux 37 ans de pratique derrière lui, avec lequel le coach Christopher Dapierre avait d’ailleurs déjà été en compétition. Un opposant déjà titré nationalement et internationalement. Mais face à lui, une dizaine d’autres body-builders… Le patron de la salle Kris One souligne : “Cédric affichait une grosse condition pour une première participation. Cela s’est joué à très peu. Mais c’était sa première et il avait moins de facilité pour le posing, notamment les poses de dos.”

C’est ensuite Kevin qui a brillé dans la catégorie Classic Physique Junior, qui rassemblait les sportifs âgés jusqu’à 21 ans. Face à lui, cinq autres concurrents. Kris se réjouit : “Il doutait un peu. C’est vrai que lors d’une première, on n’a pas trop confiance, on ne sait pas où on va… Il a passé un cap et l’année prochaine, il va envoyer du lourd !”

Une compétition qui a rassemblé 220 participants avec un niveau relevé et “rarement vu”, estime le coach, précédemment sélectionné pour Mister Univers. Quant à Job, parti de loin, soit 120 kg pour arriver à 77 le jour J, il manquait encore un peu de “sèche”. Matthieu a dû faire face au plus gros plateau et une trentaine d’adversaires. 

Christopher apprécie : “Ils se sont éclatés, il y avait une ambiance de fou. Je leur avais expliqué comment cela se passait. On vit les choses à fond, le backstage, les échauffements, les odeurs, les frissons…”

Désormais, place à une semaine de repos avant de fêter la nouvelle dans la salle Kris One et de se tourner vers les autres échéances. Christopher conclut : “On a une semaine off pour récupérer car les organismes sont fatigués. On reprend ensuite l’entraînement et je vais leur proposer une compétition en octobre à Montpellier. Celle-ci inclura les sélections pour les championnats du monde.” Avec peut-être de nouvelles victoires lourdaises à la clé ?

Lien source : Les Lourdais ramènent deux médailles des championnats de France de body-building