Retraites : l’intersyndicale en opération séduction auprès des jeunes du campus de Tarbes

Tractage et échange autour de la réforme des retraites, au menu des étudiants du pôle universitaire de Tarbes, afin de les voir grossir les rangs des prochaines manifestations.

C’est sur la réforme des retraites que l’intersyndicale a invité les jeunes du campus de Tarbes à plancher, à l’heure du déjeuner ce mercredi. Au menu, tractage et échanges avec les militants des différents syndicats, mobilisés pour sensibiliser les étudiants. “Après une première manifestation réussie, après avoir gagné la bataille de l’opinion avec une pétition qui a déjà recueilli plus de 760000 signatures, après avoir sensibilisé lundi les salariés de l’aéronautique, on se tourne aujourd’hui vers la jeunesse qui fait face, avec cette réforme, à une double peine : l’allongement de la durée de cotisation et le maintien en emploi des seniors qui va retarder leur entrée sur le marché du travail, détaille Angélique Samaran, pour l’intersyndicale. C’est une réforme injuste, injustifiée et brutale, notamment pour les femmes et les plus précaires.”

Pour les syndicats, il n’y aura pas de trêve, sans le retrait de cette réforme. “Il y a des intersyndicales aujourd’hui dans tous les secteurs. on veut que les jeunes se sentent concernés. On voit que les associations de jeunesse se mobilisent et appellent au blocage des lycées. Ce texte aura un impact sur leur avenir. Quand pourront-ils rentrer dans la vie active, alors qu’on leur demandera de cotiser encore davantage?” De son côté, Christophe Blanchard met aussi en lumière les seniors qui sont “déjà dans la galère pour trouver un emploi aujourd’hui.  Quand on voit le vieillissement des inscriptions à Pôle emploi et les employeurs qui ne jouent pas le jeu. je ne vois pas ce lien-là dans la réforme. Faudra-t-il que les minima sociaux permettent d’arriver à l’âge de la retraite?” “Travailler un an, deux ans de plus, c’est énorme et les gens se rendent compte qu’ils ne pourront pas le faire dans de bonnes conditions, appuie Angélique Samaran. Tout ça dans un contexte anxiogène avec une grosse précarité.” Qui touche notamment la communauté estudiantine appelée à se mobiliser. 

Outre le grand rendez-vous du 31 janvier à 10 heures devant la Bourse du Travail, les syndicats organisent une retraite aux flambeaux (sic) ce vendredi à 18 heures, à la place Verdun. 

Lien source : Retraites : l'intersyndicale en opération séduction auprès des jeunes du campus de Tarbes